Japan Expo 2018 : Rencontre avec Risa Niigaki, ancienne membre des Morning Musume.

mardi 21 août 2018 / Carole B

Alors que les girls bands en activité se font rare sur la scène musicale occidentale, c'est une véritable institution chez nos amis asiatiques. Au Japon, nous ne présentons plus les AKB48 qui raflent le million de ventes à chaque sortie de single ou d'album. Mais avant sa création, il faut savoir que chaque décennie a eu son/ses idols et ce depuis les années 1940. Nous vous proposons de re-découvrir un groupe qui a marqué la génération des années 90 et 2000, les Morning Musume (les "filles du matin" en français).

Qui sont les Morning Musume?
Ce groupe a été créé en 1997 par le producteur et compositeur Tsunku, comptant 14 générations à son actif. Il rencontra réellement le succès qu'en 1999 avec le 7ème single, Love Machine, qui restera encore aujourd'hui leur single le plus vendu. Et c'est dans cette même année que le fan club Hello se transforma en cet ensemble de girls bands que nous connaissons sous le nom de Hello! Project.

Le concept n'est pourtant pas nouveau puisqu'il s'inspira d'Onyanko Club, groupe des années 80 produit par Akimoto Yasushi. Les membres changent régulièrement et des auditions sont organisées à l'échelle nationale par l'agence pour permettre à une ou plusieurs filles d'intégrer la nouvelle formation. En 2001 entre autres, ce sont quatre membres qui seront sélectionnées pour constituer la 5ème génération : Ai Takahashi, Asami Konno, Makoto Ogawa et enfin Risa Niigaki. Leur premier single en tant que Momusu s'intitulera Mr. Moonlight ~Ai no Big Band~ et sera tourné à la manière d'une pièce de théâtre des Takarazuka (une des anciennes membres, Izuru Amase, était aussi invitée à la Japan Expo 19ème Impact, ndr).

Au fil du temps, les Morning Musume seront passées par beaucoup de styles de chansons, tantôt joyeuses voire comiques avec The Peace! ou Koko ni Iruze!, tantôt sérieuses avec Furusato ou Nanchatte Renai. Quant aux générations auditionnées dans les années 2010, elles arborent les couleurs de leur temps avec des chansons plutôt pop/électro. Risa Niigaki est une des membres qui est restée le plus longtemps en son sein et qui a pu voir son évolution pendant onze ans. Invitée de la Japan Expo cette année, nous avons pu la rencontrer et lui poser quelques questions.
___________________________________________________________________________________

DozoDomo : Comment se passe une audition pour entrer dans les Morning Musume? Quel en est le déroulement?

Niigaki Risa : Tout d'abord pour la première étape, il faut envoyer un CV avec une photo. Ensuite, nous avons eu un entretien avec les personnes de l'agence. Pendant trois jours, celles qui ont réussi cet entretien font des tests de danse et de chant. Enfin, Tsunku donne les résultats finaux.

DozoDomo : Quelle(s) ont été les raisons qui vous ont poussé à passer cette audition?

N. R. : J'aimais beaucoup les Morning Musume et je voulais faire cette audition pour avoir la chance de rentrer dans ce groupe. Je ne savais pas chanter, ni danser donc je n'avais pas confiance en moi vis-à-vis de ça, mais j'adorais vraiment le groupe. C'est avec ce sentiment là que je suis partie participer à ces auditions.

DozoDomo : Tous les artistes ont des chansons qu'ils préfèrent plus que les autres dans leur propre répertoire. Et vous, quelles sont vos chansons préférées des Morning Musume toute période confondue?

N. R. : Si on parle des chansons qui sont sorties avant mon entrée dans le groupe, j'aime beaucoup Koi no Dance Site. Et dans les chansons auxquels j'ai participé, il y a Nanchatte Renai ou Renai Hunter notamment.

DozoDomo : Quels bons souvenirs gardez-vous de votre période chez les Momusu?

N. R. : Pour moi, les meilleurs souvenirs ont été les concerts. Avant même d'être dans les Morning Musume, j'ai assisté à un de leurs concerts et j'avais adoré cette ambiance. Le fait d'être avec elles sur la même scène a été un bon souvenir. Et grâce à eux, nous avons pu faire le tour du Japon dans un premier temps, puis nous avons eu la chance d'aller à l'étranger, comme ici à Japan Expo (elles sont venues en 2010, pendant la 11ème édition, ndr). C'était une super expérience que de chanter devant et avec les fans étrangers.

DozoDomo : Et avez-vous eu aussi des mauvais souvenirs?

N. R. : Ce n'est pas vraiment un mauvais souvenir mais mes débuts dans le groupe ont été quelque peu difficiles puisque je ne savais pas bien chanter et danser. J'observais les autres membres qui étaient là depuis longtemps, et elles pouvaient se souvenir très rapidement d'une chorégraphie ou d'une chanson. Pour moi, ça prenait beaucoup plus de travail et de temps donc c'était un peu difficile. Mais certaines membres étaient là pour m'aider, donc je réussissais à palier à ce problème.

DozoDomo : En parlant des chorégraphies, qui était la/les meilleure(s) danseuse(s) du groupe selon vous?

N. R. : Toutes les membres qui étaient là avant moi étaient bonnes en danse, mais je pense que Maki Goto (seule membre de la 3ème génération, ndr) avait un plus dans sa manière de danser. D'ailleurs, chacune d'entre nous avait un atout différent, ce qui permettait au groupe d'être équilibré.

DozoDomo : A un moment donné, le groupe avait atteint son plus grand effectif de 15 membres en 2003. De ce fait, comment faisaient les producteurs pour répartir les paroles d'une chanson?

N. R. : C'est Tsunku qui décidait d'absolument tout, peu importe le nombre de membres. En fin de compte, il n'y a que lui qui sait les raisons de sa répartition. Mais il est vrai que c'est compliqué quand il avait beaucoup de membres notamment pour les chorégraphies. Ca demandait plus de travail.

DozoDomo : Depuis votre départ des Morning Musume, continuez-vous votre carrière?

N. R. : Oui, mais je suis plus dans le théâtre maintenant.

DozoDomo : Pour les 20 ans du Hello! Project, est-ce que l'agence a prévu quelque chose pour les fans du monde entier?

N. R. : Pour le moment, je n'ai pas entendu parler d'un grand projet pour les 20 ans, mais ça serait super de partager quelque chose avec nos fans japonais et étrangers.

DozoDomo : A notre connaissance, c'est la deuxième fois que vous venez en France. Qu'est-ce que vous aimez ou qui vous surprend dans notre pays et notre culture?

N. R. : Effectivement, je suis venue ici deux fois en juillet et août et ce qui me surprend, c'est la présence du soleil vers 21h - 22h. Les gens sont encore dehors à profiter du soleil tout en buvant des bières sur les terrasses, chose qu'on ne voit pas au Japon puisque nous n'avons pas d'heure d'été.

DozoDomo : Pour finir, avez-vous un petit message pour vos fans francophones?

N. R. : Tout d'abord, nous ne pensions pas nous-même que le groupe durerait aussi longtemps et pourtant, nous fêtons les 20 ans cette année. C'est grâce aux fans si nous en sommes là aujourd'hui et pour ça, je les en remercie. Et ça fait 8 ans que je ne suis pas venue à Japan Expo, et le fait de voir que les fans soient toujours là et nous attendent me fait chaud au coeur. Nous espérons que vous pourrez continuer à soutenir les Morning Musume ainsi que tous les groupes du Hello! Project.

Crédit photo : LAURENT D. ©2018

Merci à Japan Expo et à l'agence UP-Front d'avoir rendu possible cette rencontre. N'hésitez pas à aller voir leur site officiel pour plus d'informations sur les activités des différents groupes du Hello! Project. Vous pouvez également vous abonner aux différentes chaines YouTube pour voir les nouveaux clips.