Grâce aux Jeux Olympiques, Tokyo va interdir le tabac dans les bars et les restaurants

jeudi 28 juin 2018 / Vincent Ricci

Le Japon est depuis l'adoption des lois anti-tabacs en Occident, considéré comme le dernier paradis des fumeurs sur Terre. Si les villes ont pris des arrêtés interdisant la cigarette dans la rue, la majorité des bars et restaurants sont encore accessibles aux fumeurs, et pire encore, très nombreux sont ceux n'ayant même pas de zones non-fumeurs.

Les Jeux Olympiques de Tokyo approchant à grand pas, on attendait des mesures plus strictes en la matière et celles qui viennent d'être annoncées risquent bien de bouleverser les codes dans le pays où le lobby du tabac est très puissant. Le Japon est en effet reconnu comme la mauvais élève de la lutte contre le tabagisme, les tentatives de lutte contre le tabagisme étant souvent contrecarrées par des politiciens pro-tabac, des restaurateurs et Japan Tobacco, détenue à un tiers par le gouvernement.

Une nouvelle loi limitée à Tokyo (dans un premier temps) prendra effet plusieurs mois avant l'ouverture des Jeux olympiques le 24 juillet 2020. Elle interdira purement et simplement de fumer dans les bars ou les restaurants. Un espace clos pour les fumeurs pourra être installé mais ces derniers ne pourront pas s'y installer pour manger ou boire un verre.

"Nous avons réussi à nous préparer pour des événements tels que la Coupe du monde de rugby en 2019 et les Jeux de 2020 à Tokyo", a déclaré le gouverneur de Tokyo Yuriko Koike aux journalistes.

Dans un pays où le paquet de cigarettes coûte 4 euros, moins d'un cinquième des Japonais fument aujourd'hui, contre environ la moitié de la population il y a 50 ans.