La vidéo polémique du jour au Japon: Quand une tradition sexiste du sumo met en danger la vie d'un homme

jeudi 5 avril 2018 / Vincent Ricci

Le Japon est un pays de traditions. C'est ce qu'on aime et c'est l'une des raisons principales de la venue des touristes étrangers.

Si le respect des traditions est quelque chose de tout à fait louable, ça l'est beaucoup moins quand la vie d'un homme est en jeu.

Ce 4 avril, Ryōzō Tatami, le maire de la ville de Maizuru près de Kyoto, s'est effondré alors qu'il présentait un événement de sumo. Une femme entre dans le dohyō (le ring de sumo) et commence à pratiquer un massage cardiaque. Rapidement, d'autres femmes viennent offrir de l'aide. C'est à ce moment précis que l'annonceur demande alors à ces dernières de quitter le dohyō. Dans le sumo professionnel, les femmes sont interdites d'entrer dans le dohyō et c'est uniquement pour cette raison qu'elles ont été priées de quitter la scène. Dans la salle, les spectateurs sont furieux que la tradition ait été mise avant la vie humaine dans ce cas.

Le président de la Japan Sumo Association s'est déjà excusé en disant que "la réponse était inappropriée dans une situation où la vie d'une personne était en danger". Finalement, les ambulanciers arrivent et prennent le relais. Le maire a été emmené à l'hôpital et est apparemment conscient et parle.

La vidéo montre également qu'avant l'intervention de la première femme, plusieurs hommes entourent la victime mais ne prodiguent aucun soin. À partir de 45 secondes, l'annonceur dit "「女性の方は土俵から降りて下さい!」, Mesdames, merci de descendre du dohyō.