/Tv/

Nodo Jiman, l'émission qui fait chanter les Japonais depuis plus de 70 ans

vendredi 19 janvier 2018 / Vincent Ricci

Depuis le 19 janvier 1946, tous les dimanches à 12h15, les auditeurs, puis à partir de 1953 les téléspectateurs japonais de toutes générations se retrouvent devant la NHK pour regarder une émission qui n'a pas vraiment d'équivalent dans le Monde, Nodo Jiman (のど自慢, fier de ma voix).

Le principe est simple. Chaque semaine, l'émission se déplace dans une ville japonaise différente et diffuse en direct depuis une salle de spectacle ou une salle des fêtes pendant 45 minutes un concours où 20 chanteurs amateurs, au niveau très inégal, disposent d'une minute maximum pour donner le meilleur d'eux-mêmes. Passée cette minute, un carillon retentit. S'il ne joue que deux notes, cela signifie que la prestation a été trop moyenne pour prétendre au titre de champion de la semaine. Dans le cas contraire, c'est une mélodie de 15 notes qui viendra annoncer le succès du candidat. Généralement, sur les 20 participants, entre 5 et 10 se qualifient chaque semaine.

Parfois ça passe...

Parfois, ça ne passe pas...

L'émission est animée par un "announcer" de la NHK et deux invités chanteurs venus présenter leur nouveau disque.

A la fin de l'émission, le meilleur des 20 participants reçoit le trophée de champions de la semaine décerné par un jury secret, quand dans le même temps, les deux chanteurs invités remettent un prix spécial, souvent au doyen (régulièrement plus de 90 ans) ou au plus jeune des participants.

Côté chansons, le programme fait une part belle au enka, chanson traditionnelle du Japon depuis les années 60. La surprise vient souvent des plus jeunes qui peuvent l'interpréter de manière remarquable comme cette lycéenne de la préfecture de Tottori qui remportera en prime le titre de Champion de la semaine.

https://www.youtube.com/watch?v=ASL2Xwn0Ulo

Ici, un jeune interprète de Min'yō :

https://www.youtube.com/watch?v=QhXScwXdW_w

Le succès de l'émission repose à la fois autant sur le choix des chansons que sur la bonne humeur ambiante. En effet, chaque participant vient en général dans sa tenue de travail (uniforme de la poste, de lycéen ou de pompier, kimono pour les personnes âgées, tenue de pêcheur, cosplay, tenues de sport, etc.). Aussi, bien qu'il s'agisse d'une compétition, les candidats ne montrent aucune rivalité entre eux, et au contraire se soutiennent. On est très loin des talent show genre The Voice ou Nouvelle Star.

Si la majorité des candidats chantent en solo, il n'y en réalité aucune limite de nombre ni d'âge.

La moyenne d'âge dans le public est très élevée, cependant certains dimanches comme celui où étaient invitées les Momoiro Clover Z, l'ambiance était toute différente :

Regardez une émission complète pour vous faire une idée générale du progamme qui commence toujours par une brève présentation de la ville hôte du jour :

https://www.youtube.com/watch?v=2Y0FjHnQpDE

Pensez-vous qu'un programme comme Nodo Jiman, aussi bon enfant, pourrait exister dans nos contrées ?

Partagez

Commentez

  1. Je connaissais pas mais ça a l'air putôt sympa cette émission. L'esprit semble bon enfant et il y a même l'air d'y avoir des chanteurs assez bons par moments. :smile3
    C'est en fait une sorte de mélange entre "n'oubliez pas les paroles" (pour le côté amateurs) et "Nouvelle Star" (pour le côté compétition).
    Du coup ce genre d'émission pourrait très bien marcher en France, mais on a déjà (eu) tant d'émissions de concours musicaux chez nous que ce serait dur de lui trouver une place dans notre sphère télévisuelle, surtout sur une grande chaîne. :nor

    • L'aspect concours n'est qu'un prétexte. Les gens viennent avant tout pour s'amuser. D'ailleurs, on voit bien que les "perdants" ne sont quasiment jamais déçus. L'émission est une institution au Japon (depuis 1953 !). Y participer est déjà un vrai moment de bonheur pour eux. Ce que les Japonais aiment dans cette émission, c'est le fait que chaque dimanche, elle soit diffusée en direct depuis une ville différente (souvent des villes dont on ne parle jamais d'ailleurs), et que des gens de toutes catégories y participent et y chantent des chansons très connues, notamment de enka.
      Ca ne marcherait pas en France, car les gens, habitués aux gros shows US sans âme (The Voice, etc.), trouveraient ça ringard.

Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.