Singapour, la 48e préfecture du Japon

samedi 4 novembre 2017 / par
navigatedown

Ils sont nombreux les endroits à pouvoir prétendre au titre de 48e préfecture du Japon. Parmi les îles du Pacifique ouest, Guam arrive en bonne position mais s'il est un endroit que les Japonais adorent, c'est bien Singapour. Et ça tombe bien, DozoDomo y est jusqu'à la fin du mois de novembre.

Singapour se trouve à la pointe de la péninsule de Malaisie, en Asie du Sud-Est. 40km d'Est en Ouest, 25 du Nord au Sud et environ 5,6 millions d'habitants. La république de Singapour a été brièvement mais très sévèrement contrôlée par le Japon durant la seconde guerre mondiale en 1942. A l'époque colonie britannique, Singapour, cette forteresse imprenable est tombée en seulement 7 jours. Churchill a qualifié cette défaite comme étant la « pire des catastrophes » et « la plus grande capitulation » de l'histoire militaire britannique. Revenue dans le giron anglais en 1945, Singapour deviendra un pays indépendant en août 1965 sous l'impulsion d'un homme considéré par les chefs d'états du monde entier comme l'un des plus brillants leaders du 20e siècle, Lee Kuan Yew. Grande ile marécageuse dans les années 60, Singapour est devenu l'un des pays les plus riches du monde et l'une des plus importants plateforme financière du globe.

De nos jours, Singapour est une république démocratique dirigée par l'un des fils de Lee Kuan Yee où vivent paisiblement différentes communautés. Le pays est d'ailleurs l'un des seuls au monde à avoir quatre langues officielles (Mandarin, Anglais, Malais, Tamoul), et des jours fériés pour chaque religion (2 pour les chrétiens, 2 pour les musulmans, 2 pour les bouddhistes, etc.)

Voila pour la partie historique.

Depuis que les Japonais ont commencé à voyager en masse à l'étranger, Singapour a toujours été une destination de choix. Voyage scolaire ou entre amis, expatriations, voyages de noces, etc., toutes les occasions sont bonnes pour s'y rendre. Il faut dire qu'ici, il n'y a pas de saison. Tous les jours de l'année, il fait plus de 30 degrés et le temps et orageux.

Conscient de son attractivité, depuis une quinzaine d'années, le pays a massivement investi dans le tourisme en construisant à tour de bras des attractions extraordinaires.

DozoDomo vous propose de découvrir une partie des charmes de l'île en images en commençant par sa nature luxuriante, Singapour étant encore recouvert d'une vaste forêt tropicale sur un large partie de son territoire.

Zoos, plages, resorts, casinos, grande roue, serres géantes, parc d'attractions Universal Studios, Singapour ne manque pas d'atouts pour satisfaire ses millions de touristes venus d'Australie, de Chine, d'Indonésie, et du Japon.

Il n'y pas de religion d'état à Singapour. Le culte est totalement libre. On y trouve aussi bien des églises, des mosquées, des temples bouddhistes ou indouistes.

Marina Bay Sands et LE bâtiment iconique de Singapour. Ouvert en 2010, il offre une vue panoramique sur la ville et permet de se détendre depuis sa piscine située sur le toit au-dessus des 2560 chambres.

A la nuit tombée, Singapour change de visage et s'éclaire. Les buildings des quartiers d'affaires deviennent des torches géantes et donnent à la ville une ambiance toute particulière.

Croyez-le ou non, le métro de Singapour (MRT), est encore plus propre que celui de Tokyo. Il est surtout beaucoup, mais alors beaucoup moins cher. Le plus long trajet coûte moins de 2 euros (40km d'est en ouest).

Singapour, en plus d'être l'un des plus importants centres financiers, possède le deuxième plus grand port du monde.

Singapour a, comme le Japon, réussi le pari de conserver une partie de son patrimoine sans pour autant tourner le dos à l'architecture moderne. Ici, les gratte-ciels côtoient les petits bouibouis où l'on sert le chicken rice, le plat national, qui comme son nom l'indique se compose de riz et de poulet.

Les shophouses, les maisons traditionnelles de Singapour.

L'hôtel Raffles, icône du luxe colonial.

La National Gallery, très grand musée au centre de Singapour.

Emerald Hill, rue typique coincée entre les centres commerciaux géants d'Orchard Road, les Champs-Elysées de Singapour.

Le quartier de Chinatown. 75% des habitants de Singapour sont d'origine chinoise, 13% malaisienne, 9% indienne.

Il n'y a vraiment aucun doute à avoir si vous passez dans la région pour aller visiter la Thaïlande ou Bali. Une escale à Singapour est complètement justifiée. qu'elle dure trois jours ou une semaine, vous ne vous y ennuierez pas, c'est promis. Ce n'est pas pour rien que les Japonais l'affectionnent si particulièrement et s'y rendent si souvent bien que leur pays soit tout de même situé à près de 7 heures d'avion !