Au Japon, les mannequins n'ont pas toutes la taille... mannequin

jeudi 5 octobre 2017 / Natsumi Ito

La dictature de la maigreur et de Photoshop est l'un des soucis majeurs de l'industrie de la mode. Si le Japon a lui aussi depuis longtemps succombé aux sirènes des standards occidentaux, il n'a jamais renié son particularisme. Mannequins enfants, idoles à peine pubères exhibées en maillot de bain à la une des magazines, et femmes aux physiques diamétralement opposés aux critères de beauté des agences internationales sont toutes aussi populaires que les mannequins dites "traditionnelles".

Dans un marché où le DVD a encore de beaux jours, il est une enseigne qui est devenue spécialiste pour présenter les nouvelles productions de "gravure", comprenez des vidéos où une jeune fille en maillot de bain ou tenue affriolante marche au ralenti en faisant des yeux de biches à la caméra. La magasin Sofmap d'Akihabara accueille depuis des décennies, les apprenties modèles venues chercher un brin de notoriété. Et dans le lot, certaines détonnent.

Si leur physique peut surprendre dans nos contrées, il faut savoir qu'au Japon encore plus qu'ailleurs, il y a un public pour tous les genres et particulièrement pour les jeunes filles avec un peu d'embonpoint. En effet, les Japonais estiment que l'on est kawaii avant tout par son attitude bien plus que par son physique.