La réponse d'un magasin japonais à l'un de ses clients homophobes est sans appel

mercredi 17 mai 2017 / Vincent Ricci

Le 17 mai est la Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie.

En la matière, le Japon ne joue pas encore les premiers rôles mais la société et les lois sont en train d'évoluer pour offrir plus d'égalité aux personnes des communautés LGBT. Comme partout cependant, de nombreux irréductibles continuent de stigmatiser, d'insulter et de menacer.

L'histoire qui est arrivée ces derniers jours dans un magasin du pays en est le parfait exemple lorsqu'un client a interpelé ce dernier avec un message pour le moins agressif. La réponse du magasin ne s'est pas fait attendre et est sans appel. Les deux messages ont été affichés dans un local réservé au personnel et mis en ligne par un employé.

Voyez notre traduction plus bas.

Message du client :
Je fais beaucoup mes courses ici dernièrement. La marchandise est bon marché et vous avez une belle sélection, c'est génial. Cependant, j'ai vu quelque chose de désagréable la dernière fois que je suis venu.
Hier, j'ai vu deux hommes qui se tenaient par la main alors qu'ils sortaient de la voiture dans le parking. Comment vous appelez ça, des homosexuels ? Il y en a de plus en plus récemment mais ça reste répugnant à regarder.
En tant que [manager du] magasin, ne voudriez-vous pas prendre une mesure contre eux afin qu'ils ne puissent pas entrer dans votre magasin ? Je pense vraiment que ces gens devraient se rencontrer discrètement chez eux. Si vous décidez de ne pas prendre de mesure, je ne viendrai plus jamais chez vous. J'en parlerais aussi sur Internet.

Réponse du magasin :
Je commence par la conclusion. Ne venez plus chez nous s'il vous plait.
Indépendamment de l'orientation sexuelle, notre société traite tous les clients de la même manière. Aucun de nous ne souscrit à l'idée que le client est Dieu. Nous apprécions chaque client, et nous ne pouvons donc accueillir les personnes qui les insultent. Ne venez plus à notre magasin.

Beaucoup de nos employés sont des personnes LGBT. Jusqu'à présent, aucune remarque contre eux, comme comme quoi elles seraient répugnantes, n'a été proférée. Nous ne sommes pas là pour rejeter vos valeurs et vos croyances, cependant, arrêter de critiquer le mode de vie des LGBT. C'est tout ce que je vous demande.

Aucune information sur l'identité ou la localisation du magasin n'a été évoquée. Seule la source, un employé du magasin, semble précisée.