Japan Police #9 : Les faits divers de la semaine au Japon

lundi 17 avril 2017 / Inspecteur Kobayashi

Parce que le Japon n'est pas un pays comme les autres, les faits divers qui s'y passent sont souvent insolites. Chaque semaine Japan Police vous raconte les plus significatifs, ceux qui ont fait la une des médias nippons.


Deux Chinoises recherchées après avoir vandalisé le sanctuaire Meiji à Tokyo

La police de Tokyo a mis 2 femmes chinoises sur une liste de personnes recherchées à l'échelle nationale après les avoir soupçonnées de vandaliser un sanctuaire dans la ville.

Les enquêteurs du Département de la police métropolitaine de Tokyo soupçonnent que les 2 femmes ont jeté un liquide, qui semble être du pétrole, 15 fois sur 4 structures différentes, y compris une porte et une passerelle, au sanctuaire Meiji dans la matinée du 3 avril.

Les enquêteurs ont obtenu des mandats d'arrêt pour les femmes. Ils disent que les 2 sont identifiées comme Piao Shanai et Piao Jinyu. Les deux sont âgés de 49 ans.

Les enquêteurs disent que les 2 femmes sont entrées au Japon le 27 mars et sont restées à Tokyo du 1er avril au 4 avril avant de reprendre l'avion à l'aéroport d'Haneda tôt le matin. La police pense que les suspectes pourraient revenir au Japon.

Plus tôt ce mois-ci, des taches semblables avaient été trouvées dans le temple bouddhiste Zojoji de Tokyo.

Deux sites inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO au Japon ont également été vandalisés. Les sites du sanctuaire Shimogamo dans l'ancienne capitale de Kyoto et le château de Shuri (voir notre article), qui était le palais du royaume de Ryukyu, dans la préfecture japonaise d'Okinawa.


L'auteur du meurtre d'une fillette vietnamienne identifié et arrêté

L'enquête sur le meurtre d'une petite fille vietnamienne de 9 ans dans la préfecture de Chiba le mois dernier a pris un nouveau tournant vendredi après que la police a arrêté le responsable d'une association de parents d'élèves de l'école de la victime.

La police a en effet arrêté Yasumasa Shibuya, 46 ans, pour avoir tué Le Thi Nhat Linh.

Dans un premier temps, Shibuya n'avait pas souhaité répondre aux questions des enquêteurs, mais peu après la police a indiqué que son ADN correspondait à un échantillon recueilli dans le champ où le corps nu de la victime a été trouvé à Abiko, également à Chiba, le matin du 26 mars.

Shibuya, qui a déclaré aux enquêteurs gérer un commerce immobilier, est connu des habitants comme un père bienveillant. Il faisait partie d'un groupe de parents qui a l'habitude de surveiller le retour des enfants après l'école. Son domicile n'est qu'à 300 mètres de celui de la jeune victime.

Après le meurtre, Shibuya, en tant que chef du groupe des parents, avait recueilli des dons pour aider la famille de Linh à retourner au Vietnam.

La police soupçonne que le corps de Linh a été jeté dans le champ après avoir été étranglée ailleurs car il n'y avait aucun signe de lutte sur le terrain.

 


L'agent de police de Kanagawa a été arrêté pour avoir filmer sous la jupe d'une jeune fille

La police a arrêté un policier de 49 ans après avoir été pris en train de filmer sous la jupe d'une jeune fille dans une station de train à Yamato, dans la préfecture de Kanagawa.

Selon la police, le suspect, Kenji Tanaka, est un inspecteur stationné à Fujisawa. Fuji TV a cité la police pour dire que l'incident s'est produit vers 7 heures mercredi à la station JR Yamato. La jeune fille montait les escaliers et Tanaka la suivait de près en utilisant son smartphone pour filmer sous sa jupe.

Un autre policier présent dans la gare a remarqué ce que Tanaka faisait et l'a ensuite interpellé.

La police a déclaré que Tanaka avait fini son service et qu'il avait bu avec ses collègues avant l'incident.