• La modestie japonaise, ou s’effacer pour laisser l'autre briller

    mardi 4 avril 2017 / Dany Cailleaux

    Le kenjō, ou l'art de rester humble

    Lors du précédent article, nous nous sommes intéressé au cas de l’hypocrisie et des démarches visant à éviter le conflit en s’adressant aux autres. Notre article du jour concernera quant à lui la manière de parler de soi.

    La modestie est une valeur fondamentale de la société japonaise et lorsqu’une personne amoindrit volontairement ses connaissances ou ses compétences, l’objectif n’est autre que de construire la relation avec l’autre. Ce concept est appelé kenjō.

    La démarche est somme toute évidente: en diminuant ma personne, j’élève l’autre et lui accorde donc de la valeur. Non seulement le conflit est écarté, mais le témoignage de respect demeure sans égal. Une partie de la langue japonaise est d’ailleurs entièrement consacrée à cette démarche.

    Il subsiste ainsi deux dictons très appréciés des japonais: « plus lourd est le stock de riz, au plus la tête est baissée » et « le sage faucon dissimule ses serres ».

    Et vous, pensez-vous qu'il faut savoir rester modeste ? N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires !