Ce lundi, 890.000 personnes entraient dans la vie active au Japon

mardi 4 avril 2017 / Charlotte Meyer

C'est un jour qui ferait rêver n'importe lequel des agents de Pôle Emploi.
Au Japon, ce lundi 3 avril marquait le premier jour de l'année fiscale et avec lui l'entrée dans la vie active des étudiants ayant été diplômés de l'université quelques jours ou semaines auparavant.

Depuis les derniers mois, de gigantesques foires à l'emploi étaient organisées dans le pays avec un objectif double : que tous les étudiants trouvent un emploi et que toutes les entreprises puissent recruter. Car comble du luxe, au Japon, certaines compagnies peinent à attirer de nouveaux éléments. C'est le cas notamment de certaines installées dans des régions reculées ou n'ayant pas le prestige d'un SONY, Mitsubishi ou Japan Airlines.

Finie la rigolade.

Au Japon, on peut être recruté dans une équipe de marketing avec un diplôme de sciences sociales, ou dans une équipe de projet avec un diplôme de comptabilité. Ce qui compte, c'est l'université où l'on est allé. Plus elle est prestigieuse, plus facile sera votre accès aux grands groupes.

Après trois ans d'université où ils ont rarement fait autre chose que s'amuser, ces 890,000 et quelques Japonais vont pour la plupart passer un an de service en service. Un moyen pour eux de bien comprendre le fonctionnement de leur nouvelle maison entreprise, et déceler leurs forces et faiblesse dans tel ou tel domaine. Après un entretien avec le responsable des ressources humaines, ils pourront choisir leur "destination finale" et le département dans lequel ils s'épanouiront serviront la cause de la société.

Pour le premier jour de leur nouvelle vie, ces nouvelles forces vives ont été accueillies par des cérémonies de bienvenue (入社式) comme ici dans un hangar de Japan Airlines.