Le château de Nagoya va être démoli puis reconstruit en bois comme à l'origine

mardi 28 mars 2017 / Vincent Ricci

Le château de Nagoya est l'emblème de la troisième ville la plus peuplée du Japon.

Détruit par les bombardements alliés durant la seconde guerre mondiale (le site abritait alors un commandement militaire), l'édifice que l'on peut visiter aujourd'hui n'est qu'une copie en dur, achevée en 1959, du château original datant de 1610.

Le conseil municipal de la ville a entrepris de lancer de gros travaux pour lui redonner une nouvelle jeunesse. Pour le rénover et l'adapter aux nouvelles normes anti-sismiques, un budget important de 50 milliards de yens a été alloué au projet, soit environ 416 millions d'euros.

Mais plus qu'une rénovation, c'est une petite révolution que s'apprête à vivre le Nagoya-jō.
Parmi les opérations prévues, le donjon sera démoli puis entièrement reconstruit... en bois. Un retour aux sources en quelque sorte.

nagoya

Après un long débat initié par la proposition du maire Takashi Kawamura en juin dernier, le conseil de la ville a approuvé ce 23 mars le plan à la majorité des voix.

Un calendrier exact pour le projet doit encore être fixé, car la ville est toujours en pourparlers avec les entrepreneurs et les entreprises de construction. Si tout se déroule selon les plans, le conseil espère que le nouveau château en bois de Nagoya sera prêt à recevoir des visiteurs en 2022. La démolition du donjon actuel pourrait commencer dès l'automne 2019, ce qui laisserait la ville sans château pendant deux à trois ans. Il ne vous reste donc plus très longtemps avant de l'admirer dans sa forme actuelle, et si vous ne pouvez pas vous y rendre, voyez l'article que nous lui consacrions il y a quelques années.