Pour la première fois au monde, une ville japonaise élit un homme transgenre à son conseil municipal

lundi 20 mars 2017 / Charlotte Meyer

Tomoya Hosoda a été élu conseiller municipal de la ville d'Iruma dans la préfecture de Saitama. L'élection d'Hosoda fait la une des journaux car il est probablement le premier homme transgenre à être élu dans le monde.

21e élu sur les 22 sièges à pourvoir lors de l'élection, il déclarait ce matin : "C'était une course serrée, je n'ai toujours pas vraiment réalisé."

Hosoda a déclaré qu'il ne voulait pas seulement se battre pour les droits LGBT, mais aussi pour les droits des handicapés et des personnes âgées, en jouant son rôle dans la construction d'un système qui embrasse la diversité et aide les minorités.

"Jusqu'à récemment, les gens agissaient comme si les minorités sexuelles n'existaient pas. Nous avons beaucoup d'obstacles à surmonter, mais j'espère être à la hauteur des attentes de tous", a déclaré Hosoda, ajoutant qu'il a reçu de nombreux messages de soutien et de gratitude de la communauté LGBT depuis qu'il a annoncé sa course à l'élection au conseil municipal.

Née femme il y a 25 ans, c'est lorsqu'il était étudiant en sciences à l'Université de Teikyo qu'Hosoda a commencé sa transformation en homme. Hosoda est le premier candidat LGBTQ dans l'histoire de la préfecture de Saitama, le deuxième politicien transgenre à être élu au Japon (après Kamikawa Aya en 2003) et le premier homme transgenre à être élu dans le monde.

"Pour moi, faire son coming-out est juste la ligne de départ. Certains murs ne peuvent être surmontés par une seule personne. Mais à ce moment-là, nous devons travailler ensemble et nous aider mutuellement. En avançant un pas à la fois et en rencontrant toutes sortes de personnes, les modes de pensée et les valeurs ont commencé à changer."

A l'annonce de son élection, Hosoda a souhaité remercier ses parents et amis qui l'ont soutenu et a dit qu'il voulait donner du courage à ceux qui craignaient de faire leur coming-out et d'ouvrir le débat sur les personnes LGBT au Japon.

Rappelons que si le Japon n'est pas très "ouvert" sur les sujets tels que l'homosexualité, des transgenres et travestis sont depuis de nombreuses années stars de la télévision (Haruna Ai, Matsuko Deluxe, etc.).