The Akami Shimbun, le Gorafi à la japonaise mais en français

samedi 18 mars 2017 / Mehdi Elhani

Depuis le lancement du Gorafi il y a quelques années, les sites d'informations parodiques se sont multipliés sur le net. Ils traitent avec humour des sujets d'actualité en proposant des titres et des articles qui ont déjà piégé de nombreuses personnes selon la technique du "plus c'est gros plus ça passe".

Nouveau venu dans le game, The Akami Shimbun propose un regard amusant et amusé sur l'actualité japonaise, française et internationale. Une nouveauté donc car jusqu'à présent, aucun site ne s'était intéressé au Japon, et c'est la raison pour laquelle, il nous intéresse doublement chez DozoDomo.

Nous avons contacté Jean-Luc Nakamura, le fondateur du site. Pour être tout à fait honnête, et bien qu'il ait joué le jeu jusqu'au bout dans nos échanges, on doute de la véracité des informations qu'il nous a données pour préparer cet article (fondation en 1982, rédaction composée uniquement de métisses franco-japonais, locaux situés à deux pas de The Asahi Shimbun à Tokyo, etc.). Mais comme il est écrit sur The Akami Shimbun.com, toutes les informations publiées sur le site sont "à prendre avec des baguettes."

Parmi les articles les plus vus, il nous cite les exemples suivants :
"En vue des JO de Tokyo 2020, le gouvernement japonais prépare un décret interdisant l’entrée de Teddy Riner sur son territoire", "La SNCF déconseille les voyages au Japon à ses employés par crainte de suicide à leur retour", ou plus récemment "François Fillon invite à Paris un célèbre universitaire japonais pour étudier l’art du seppuku", lus par près de 100,000 personnes.

"Nos articles sont si réels que nos lecteurs partagent l'information. Les actions de Shinzō Abe, Kim Jong-un, Donald Trump ou la classe politique française sont souvent tellement improbables que tout est possible avec eux. En cela, la campagne électorale en France est du pain béni."

Comme le plus souvent, ce sont les titres qui sont les plus drôles, bien que le corps des articles soit généralement aussi bien travaillé. Parmi les thèmes les plus abordés, la politique, les relations internationales, le sport, mais aussi une partie "otaku" consacrée aux jeux vidéo et anime.

Nous vous encourageons donc à soutenir l'équipe de The Akami Shimbun en suivant leur page Facebook et/ou Twitter. Si vous souhaitez les rejoindre pour à votre tour vous amuser avec l'actualité, vous pouvez contacter la rédaction en consultant cette page.