Détruite par le tsunami, la gare d'Onagawa rouvre et devient une station-onsen

lundi 13 mars 2017 / Natsumi Ito

Le weekend dernier, le Japon commémorait le sixième anniversaire du tsunami survenu le 11 mars 2011. Parmi les images de ce jour tragique, celles de trains renversés par les vagues resteront à jamais dans nos mémoires.

Parmi les gares détruites par la catastrophe, il y a celle d'Onagawa, dans la préfecture de Miyagi.

En 2015, l'édifice a été reconstruit, 150 mètres plus dans les terres, et est rapidement devenue la nouvelle fierté de la population locale. Il faut dire que son architecture est particulièrement réussie.

C'est à l'architecte Shigeru Ban, également à l'origine du Centre Pompidou de Metz, que l'on doit cette structure qui fait la part belle aux matériaux naturels, et au bois en particulier.

Dans son emplacement d'origine, la gare d'Onagawa était le lieu de vie principal de la ville, avec à ses alentours des bains publics et des restaurants. Shigeru Ban a voulu transposer cette ambiance dans sa nouvelle réalisation et a incorporé les bains à l'édifice même de la gare. Une idée similaire, mais à moindre échelle, existe déjà dans la préfecture de Nagano (voir notre article).

Sitôt sorti du train, vous pourrez dorénavant vous délasser dans ces sources d'eau chaude (voir site internet) et admirer ses superbes fresques réalisées sur des carreaux de céramique où comme dans bien des établissements, le Mont Fuji règne en maître.