Actualité

La plus jeune idole du monde, une Japonaise de 6 ans, traumatisée après son premier passage télé

L'affaire fait grand bruit sur le net japonais ces derniers jours.

Tout d'abord, faisons connaissance avec Ai-chan, petite fille japonaise de 6 ans. Quand les enfants de son âge vont jouer après les cours ou prennent des cours de piano, Ai-chan se transforme en idole. On se croirait dans l'anime des années 80 "Creamy, merveilleuse Creamy". Elle est selon les médias japonais, la plus jeune idole du Monde. Rappelons-nous qu'au début des années 90, Jordy, qui avait alors 4 ans et était petit, avait fait un carton au Japon.

Son nom de scène, "Ai-chan Rokusai", en français "Ai-chan (la petite Ai) de 6 ans" ! Evidemment, à l'image des Morning Musume dont le nom se voit ajouter l'année en cours (ex: Morning Musume '17), son nom est amené à changer à mesure qu'elle grandit.

Sur scène justement, Ai-chan reprend les classiques des chansons d'anime comme les thèmes de "Mon voisin Totoro" devant un parterre de fans vêtus de tee-shirt à son effigie. Ses fans chantent avec elle, l'encouragent et semblent juste contents d'être là.

On imagine l'excitation de la fillette au moment de son passage télé. Malheureusement, lorsque l'antenne est revenue aux invités en plateau, l'un d'eux à dit : "Lorsque j'ai demandé à Ai-chan si elle aimait un garçon à l'école, elle m'a répondu qu'elle aimait Yuki-kun." "Je suis content de voir qu'Ai-chan est une petite fille normale. Ce Yuki-kun doit vraiment être spécial." (nous avons changé le prénom du garçon, ndlr).

A peine ces phrases prononcées, Ai-chan éclate en sanglots. Imaginez l'embarras pour elle de voir son amour secret révélé en plein jour à heure de grande écoute sur une télévision nationale. L'idole révélera peu après qu'elle n'a jamais confessé quoi que ce soit à cette personne de la télévision et que cette dernière a menti.

Dévastée par la honte, Ai-chan n'ira pas à l'école pendant deux jours, de peur de croiser le garçon dont elle est supposément amoureuse. En réalité, d'après l'agence qui gère sa "carrière", le nom de Yuki-kun a été mentionné pendant l'enregistrement du reportage comme étant celui d'un de ses bons camarades de classe, rien de plus.

Des spectateurs inquiets pour la petite se sont émus de son histoire :

"C'est un sujet très délicat pour une fille de son âge."
"Il faut faire attention, ce genre de traumatisme peut hanter pour le reste de sa vie."
"Quel genre de monstre ferait pleurer un enfant comme ça? N'avez-vous aucun sens commun?"

Une affaire qui peut prêter à sourire mais qui aux yeux d'une fillette de 6 ans, même idole, peut s'avérer bien plus dangereuse qu'elle n'y parait. Fuji TV, le diffuseur du reportage a été contacté par des journalistes médias japonais et des excuses auprès d'Ai-chan pourraient être formulées très prochainement.

https://www.youtube.com/watch?v=u9A-9-PH1Xs&t=2s

Le compte twitter d'Ai-chan 6-sai

Actualité
Sélection de la rédaction