Une jeune nantaise transforme son appartement en auberge japonaise

jeudi 19 janvier 2017 / Vincent Ricci

La ville de Nantes est-elle en Bretagne ? La question n'a pas fini de passionner et d'animer les débats dans la région.

Une chose est sûre, la capitale des Pays de Loire n'a rien de japonais si ce n'est un jumelage signé avec la ville de Niigata en 2009.

Qu'à cela ne tienne, une nantaise de 34 ans passionnée de Japon a décidé de "japoniser" une partie de sa ville.

Un voyage d'un mois au Japon aura suffit à séduire la jeune femme, anciennement fleuriste, qui s'adonnait alors à l'ikebana (l'arrangement floral japonais). Fan de manga et de cuisine japonaise, Catherine, qui a également vécu en Chine, à Hong-Kong et en Thaïlande, l'affirme : "La culture japonaise est bien différente des autres pays d'Asie. C'est cela qui m'a d'ailleurs beaucoup plu. Tout est tres carré et propre, évidement. Les Japonais sont très serviables, et la nourriture variée et saine."

Après plusieurs semaines de travaux, elle propose depuis peu un appartement étonnant à la location. Situé dans l'hypercentre de Nantes, il devrait plaire à tout ceux qui voudraient vivre une expérience de nuit "à la japonaise" dans une washitsu.
On est ici proche du confort offerts dans certains ryokan, les auberges traditionnelles japonaises. En plus des futons posés sur les tatamis, de la jolie vaisselle, deux zaisu (chaises sans pied), des yukata, et des zōri (sandales japonaises) sont mis à la disposition des hôtes.
Mais là où le souci du détail est poussé à son paroxysme, c'est aux toilettes. En effet, pour que l'appartement soit le plus japonais possible, il fallait y installer des WC japonais avec toutes leurs fonctions qui les rendent si uniques.

Catherine confiait à DozoDomo que ses premiers clients étaient des Japonais en visite en France. Si l'absence d'un onsen (bain thermal) manque pour que l'expérience ryokan soit totale, ces hôtes d'un soir lui ont assuré qu'ils se sont crus revenus dans leur pays le temps d'une nuit.

Plus d'informations et réservations sur le site de l'appartement.