• Pourquoi les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 seront meilleurs que ceux de Rio 2016 ?

    vendredi 5 août 2016 / Vincent Ricci

    La cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro n'a pas encore eu lieu que déjà, certains prédisent que l'événement sera un fiasco dans bien des domaines.
    Si tout semble avoir été pensé et préparé pour garantir la sécurité des athlètes et des spectateurs, de grandes interrogations subsistent quant à l'hygiène de certains lieux de compétition, aux conditions de circulation et à la pollution.

    Côté Japonais, le comité d'organisation des Jeux de 2020 s'est installé dans une grande halle près du village olympique pour présenter Tokyo et son projet. Sur internet, le site Healthy Tokyo est allé jusqu'à comparer Rio et la capitale japonaise et l'assure, Tokyo 2020 sera bien plus sûr et sain que Rio 2016.

    Rio 2016 vs Tokyo 2020_sante

    Au niveau de la santé publique, l'inquiétude côté carioca, c'est évidemment le virus Zika. Aux 157 cas pour 100,000 habitants à Rio, Tokyo n'oppose que 2 cas en tout et pour tou. La dengue (fièvre aigüe transmise par les moustiques tigre) est également un gros problème chez les Brésiliens. 61% des cas mondiaux sont en effet signalés dans leur pays.

    Rio 2016 vs Tokyo 2020_trafic

    Les transports sont un autre gros point noir de Rio. Avec seulement deux lignes de métro, dont aucune n'est raccordée à l'aéroport, la métropole brésilienne fait pale figure face au système de transport hyper développé de Tokyo. Résultat, des bouchons monstres à tout heure de la journée.

    Rio 2016 vs Tokyo 2020_technologie

    Les Jeux de Tokyo seront verts. L'environnement sera en effet au centre du projet. Le stade olympique en construction a d'ailleurs été sélectionné en ce sens. Côté technologie, les Japonais n'ont pas à souffrir de la comparaison avec leurs homologues brésiliens pour qui le respect de l'environnement est encore une notion un peu trop nouvelle.

    Rio 2016 vs Tokyo 2020_pollution

    En lien direct avec le point précédent, la pollution, notamment de l'eau, est un souci majeur à Rio de Janeiro. Les compétitions de voile prévues durant la quinzaine carioca ont déjà fait pas mal parler, les sportifs craignant de devoir naviguer dans de la "merde" et on leur a recommandé d'éviter au maximum le contact avec l'eau. Au niveau de la qualité de l'air, Tokyo fait là office de bon élève avec 4 fois moins d'émissions de CO2 que Rio pourtant deux fois moins peuplé.

    Rio 2016 vs Tokyo 2020_nourriture

    Pour ce qui est de l'alimentation, la richesse et la délicatesse de la cuisine japonaise n'est plus à présenter. Tokyo est en effet la ville qui compte le plus de restaurants 3 étoiles au Guide Michelin, et les établissements servant de la nourriture saine sont très nombreux.

    Rio 2016 vs Tokyo 2020_criminalite

    La sécurité est également une grande inconnue de Jeux de Rio. On dit du Japon qu'il est l'un des pays les plus sûrs du monde en matière de criminalité. A l'inverse, le Brésil jouit d'une sombre réputation dans ce domaine. Le nombre d'homicides à Rio est 22 fois plus important qu'à Tokyo. Et on ne parle même pas des vols et des enlèvements.

    Sur ces facteurs de sécurité et de santé publique, il n'y a évidemment pas match. Nombreux sont les observateurs à se demander encore comment une ville comme Rio (et le Brésil dans son ensemble) a pu être choisi pour organiser ces Jeux Olympiques, le coût exorbitant d'un tel événement dans un pays si instable (et encore plus aujourd'hui avec le procès à venir de Dilma Rousseff) n'étant sans doute pas une priorité pour les Brésiliens. Gageons néanmoins que leurs Jeux seront une belle réussite, avant espérons-le, d'autres fantastiques à Tokyo dans quatre ans.