• Carences et désinvolture : Guerre des consoles rétro selon Nintendo et Sega

    jeudi 28 juillet 2016 / SoKeA Dam

    Nintendo ressort une NES en version miniature avec 30 jeux intégrés. Après Nintendo, Sega va sortir une version miniature de sa Mega Drive. Voilà les titres plutôt accrocheurs et relayant sur DozoDomo, les communiqués des agences de presse de ces deux adversaires mythique des années 80 et 90 que sont Sega et Nintendo.

    Si vous tentez de décrypter ces deux annonces, publiées à une dizaine de jours d’intervalles l’une de l’autre, vous en arriverez à la même conclusion que moi : « Désolé, nous n'avons rien de nouveau à vous proposer mais nous sommes particulièrement confiants en notre communauté de fans et en tous les joueurs nostalgiques avides de retrouver les sensations et les joies de leurs premiers pas dans l’univers de Mario et Sonic pour se laisser tenter par ces offres alléchantes. Oui nous faisons du neuf avec du vieux et alors ? Peu importe, vous allez succomber. »

    Si nous attendons avec impatience les premiers tests approbateurs, car il ne saurait en être autrement, sur la Nintendo Classic Mini : NES qui sera disponible à la vente dès le 12 novembre 2016. L’offre de Sega pour célébrer les 25 ans de sa mascotte n’est pas celle que vous attendez. Passez votre chemin.

    Depuis l’abandon de la regrettée Dreamcast en 2001, Sega ne commercialise plus de console. Ce n’est donc pas la firme japonaise qui fabrique officiellement les deux machines récemment annoncées. Elles sont le fruit du travail d’un fabricant spécialisé nommé AtGames, et qui commercialise des Mega Drive en pagaille, depuis plusieurs années, sous multiples formes et sous des noms plus ou moins équivoques. Des répliques d’Atari 2600, de ColecoVision et d’Intellivision complètent le catalogue de machines rétro disponibles.

    Nintendo n’a rien inventé avec sa Classic Mini: NES et, certes, elle n’est pas parfaite mais le projet est lancé et supporté par son constructeur original et c’est assurément un premier gage de qualité. Mis en lumière et surfant sur la vague des premiers retours positifs initiés par l’annonce de Nintendo, ces deux consoles badgés Sega, ne peuvent rivaliser. En offrant, à qui le souhaites la possibilité d’exploiter ses mythiques licences, sans contrôles poussés, Sega, laisse à ces tiers une porte ouverte à la médiocrité.

    Sur ces deux images: A gauche, le packaging actuel, à droite, le nouveau avec le badge pour les 25 ans de Sonic.
    nes-vs-megadrive (3)
    nes-vs-megadrive (1)

    Si cette extraordinaire découverte ne vous a pas encore fait changer d’avis, que vous choisissiez l’une ou l’autre variante de cette Sega Mega Drive bricolée par AtGames, vous pourrez combler votre insondable faim de jeux badgés par le créateur du hérisson bleu avec pas moins de 80 titres : Sonic 1, 2 et 3, Mortal Kombat 1, 2 et 3, Golden Axe 1, 2 et 3, Altered Beast, Alex Kidd, Columns, Phantasy Star 2 et 3, et bien plus encore. Vous remarquerez qu’il n’y a, en fait, qu’une vingtaine de jeux potentiellement recommandables car en détaillant cette impressionnante liste de 80 jeux, vous découvrirez avec surprise de nombreux noms bien moins illustres, pour ne pas dire totalement inconnus. 40 de ces jeux sont, d’ailleurs, des « bonus » dont personne n’a jamais entendu parler et auquel vous ne jouerez probablement jamais.

    Les quelques rares amateurs de ces console Sega Mega Drive bricolées par AtGames se féliciteront de fonctionnalités intéressantes, que ne possèdera pas la future NES miniature de Nintendo, tel que pouvoir connecter ses manettes filaires originales. Même si toutes ne sont pas compatibles, vous avez aussi la possibilité de jouer avec vos propres cartouches.

    Mais il manque aux machines de ce fabricant une amélioration majeure que la console de Nintendo apporte avec elle: une connexion HDMI. Cette liaison moderne est absente des Sega Mega Drive bricolées par AtGames qui restent limitées à un seul port composite. Et cela peut-être problématique avec nos téléviseur actuel car l’image doit être redimensionnée, l’optimisation étant plus ou moins réussie selon la qualité de notre matériel. Vous possédez toujours votre bon vieux téléviseur à tube cathodique, et vous vous dites que vous êtes heureux de l’avoir gardé précieusement durant toutes ces années mais ne criez pas victoire trop tôt. La déplorable qualité des composants et l’assemblage de votre Sega Mega Drive bricolée par AtGames devrait rapidement vous faire déchanter.

    Les manettes fonctionnent grâce à deux piles, et sont reliés sans fils à la console. Vous constaterez, cependant, que ces contrôleurs livrés sont de piètre qualité, et que la technologie infrarouge qui les équipe vous oblige à rester en face du récepteur pour éviter des erreurs de transmission. De plus, aucun obstacle ne doit figurer sur le trajet des signaux de propagation.

    Outre la faible qualité perçue de l’ensemble, des complications sonores finiront de noircir ce tableau de critiques. Le système audio embarqué ne rend pas hommage aux compositions et aux bruitages MIDI des jeux préinstallés et encore moins à ceux de vos chères cartouches que vous avez pris la peine de correctement dépoussiérer.

    Partagez

    1. je pige pas le démarche la -_-"
      j'ai déjà pu tester une mini genesis comme celle la et c'est bien mais BIEN pourris par rapport a celle que l'on a eu jadis ...
      en effet le son grésille et sature et la qualité d'image pète les yeux !
      perso une bonne vielle mega drive avec un bon vieu golden axe sa passe crème surtout que le tarif et pas élever en occase ^^

    Les commentaires sont fermés.

    Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.