Onbashira, l'impressionnant festival japonais qui ne se tient que tous les 6 ans

mercredi 6 avril 2016 / Kenji Sugano

Le Japon est peut-être l'un des pays où les festivals sont les plus nombreux et les plus authentiques. Parmi ceux-là, Onbashira (御柱) est un mythe à lui seul. Il est réputé pour s'être déroulé de manière ininterrompue pendant 1200 ans. Il se tient tous les six ans - les années du Singe et du Tigre selon le calendrier de l'astrologie chinoise - dans la zone du lac Suwa de Nagano, au Japon. Onbashira dure plusieurs mois et consiste en deux parties, yamadashi (山出し) en avril, et satobiki (里曳き) en mai. Le but symbolique de ce festival est de procéder à la renaissance du Suwa-taisha.

Yamadashi a traditionnellement lieu en avril, et Satobiki en mai. Yamadashi signifie littéralement "sortir des montagnes". Avant cette partie du festival, d'énormes arbres sont coupés lors d'une cérémonie shinto à l'aide de haches et d'herminettes spécialement conçues pour cet usage. Les bûches sont décorées en rouge et blanc, les couleurs traditionnelles des cérémonies shinto, et attachées par des cordes. Lors du yamadashi, plusieurs équipes traînent les bûches le long de la montagne jusqu'aux quatre temples de Suwa-taisha. Le trajet de ces bûches se déroule sur un terrain accidenté, ainsi les jeunes hommes démontrent leur bravoure et leur courage en montant et chevauchant les bûches lors de la descente, dans une cérémonie appelée Kiotoshi (木落, 木 : arbre, 落 : chute). Satobiki consiste au placement symbolique des nouvelles bûches pour assurer le soutien des fondations des temples. Ces bûches sont élevées à la main par des porteurs, qui chantent au sommet des bûches une fois celles-ci en place afin de célébrer leur succès. (source Wikipédia)