La population japonaise a baissé d'un million en 5 ans

Difficile d'y croire quand on regarde les photos des cohues tokyoïtes. Et pourtant...
mercredi 2 mars 2016 / Caroline Cathala

Vendredi dernier, le gouvernement japonais dévoilait ses dernières études démographiques pour l'année 2015. Et malheureusement, les nouvelles sont plutôt mauvaises. Le constat est on ne peut plus probant : sur ces cinq dernières années, la population nippone a chuté de près d'un million d'individus. Selon les estimations, le pays pourrait perdre la moitié de ses habitants si la courbe poursuit à ce rythme, passant ainsi à 52 millions d’individus d’ici à 2100, contre 127,1 millions en octobre 2015.

Réputée pour ses highscores en longévité, la population japonaise doit faire face à une jeunesse en déclin contre un pic de retraités. Selon le journal belge La Libre, certains secteurs d'activités sont, en conséquence,  impactés par ce vieillissement. C'est d'ailleurs le cas du bâtiment, en manque cruel de main-d'oeuvre à l'approche des jeux olympiques. Le gouvernement songe ainsi à assouplir la politique d'immigration du pays du soleil levant pour contrer les effets négatifs de ce phénomène démographique. En novembre dernier, Shigeru Ishiba, Ministre chargé des Mesures contre la baisse démographique et de la Dynamisation de l’économie locale, a clairement affiché ses intentions :

La population du Japon est en baisse. Je crois qu’il faut promouvoir davantage de mesures pour accepter les étrangers.

Aujourd'hui, les immigrés représentent 2% de la population japonaise contre 11,6% en France en 2013 (Source : Wikipédia). Mais le premier Ministre Japonais, Shinzo Abe, préfère miser sur une augmentation du taux de natalité (1,41 en 2012) pour palier au vieillissement des habitants nippons et rehausser le PIB. Travail trop prenant ou bien manque de revenus, la cause du manque de nouveau-nés reste encore obscure, mais devrait être au plus vite mise en exergue si le Japon veut maintenir son nombre d'habitants.