• Au Japon, certaines idoles gagnent très bien leur vie

    vendredi 12 février 2016 / Vincent Ricci

    Les idoles au Japon, c'est quelque chose de sérieux. Pour en être une, il faut réunir plusieurs critères. Etre plutôt jolie, chanter, jouer la comédie, ou faire des photos, et surtout être célibataire. Ces principes valent aussi pour les idoles masculines comme les groupes de boys band du label Johnny's.

    Depuis quelques années et l'avènement des AKB48, il y a eu une explosion du phénomène des idoles féminines. Parfois très jeunes -certaines commencent à à peine plus de 10 ans-, elles trustent les couvertures des magazines, sont omniprésentes à la télévision, et affolent les réseaux sociaux.

    Comme pour chacun des phénomènes à succès, des détracteurs montent au créneau pour dénoncer l'exploitation de ces jeunes filles au profit de producteurs millionnaires. Si la majorité des idoles du Japon, qu'elles fassent partie d'un groupe ou non, n'ont qu'une petite notoriété de niche, d'autres gagnent très confortablement leur vie. Un journal japonais est parvenu à dresser un tableau des 50 idoles les mieux rémunérées en 2015.

    salaire idoles akb

    Sans surprise, les AKB48 et consorts prennent la tête. Rino Sashihara domine le classement avec des revenus estimés à 45 millions de yens sur la période soit environ 355,000 euros. Dans les autres groupes primés, on retrouve les Momoiro Clover Z, certaines membres des Nogizaka46, des Morning Musume. A noter la 9e place de la nouvelle sensation dans le monde des idoles, la très jolie Kanna Hashimoto, considérée par certains fans comme l'idole suprême que le Japon attendait depuis 1,000 ans.

    Rino Sashihara

    Ce classement permet en outre de voir les différences de salaire qui séparent certaines membre d'un même groupe.Les leaders des AKB48 par exemple multiplient les contrats publicitaires et télévisuels notamment, leur assurant des rentrées d'argent conséquentes. La 50e du classement aurait perçu elle 5 millions de yens en 2015 (environ 40,000 euros), soit 9 fois moins que la numéro un. Une belle somme mais pas pour autant mirifique. Le nombre d'idoles au Japon dépasse allègrement le millier de jeunes filles. Pour celles classées au-delà de ce tableau, la vie n'est sûrement pas si facile.

     salaire idoles akb_1 salaire idoles akb_2