• 30 jours 30 snacks japonais, dernier bilan

    vendredi 1 janvier 2016 / Amandine Coyard

    C'est un challenge corsé qui a animé DozoDomo ce mois-ci, qui s'était fixé comme objectif de vous faire découvrir un snack japonais par jour pendant 30 jours. Aujourd'hui 31 décembre nous revenons sur la dernière ligne droite de ce défi rondement mené. Pas un jour de retard, un snack différent par jour, nous sommes très contents d'avoir rempli nos objectifs et nous songeons à prolonger l'expérience avec d'autres sujets sur l’intarissable source qu'est la culture japonaise...

    Profitons avec modération de ces images de petites choses sucrées et salées pour nous remettre de nos fêtes de fin d'années, et entamons le dernier bilan !

    Nous terminions notre précédent bilan sur une innovation crémeuse et bien lourde de Mister Donuts, petite pause avec de simples cookies d'une marque au mignon ourson qui décline ses biscuits dans des dizaines de goûts différents.

    Snacks japonais oblige (et puisqu'on adore ça), le choix s'est porté sur la saveur maccha-chocolat, un combo inratable où un "juste un biscuit" s'est transformé en razia sur le paquet... Notre favori de la sélection !

    Nettement moins apprécié, la gourmandise qui nous faisait peur et de l’œil à la fois :

     

    Koikeya et ses poteto chips goût shortcake à la fraise (qui se rapproche du fraisier) avait défrayé les internets plus tôt grâce à ce goût pour le moins original. Zéro pointé pour nous, cette expérience qui si elle était originale était loin d'être concluante. On a ri, on y reviendra pas.

    Déçus, nous sommes retournés à des valeurs sûres le lendemain avec un goût de chips beaucoup moins aventureux.

    Calbee proposait une version soupe à l’oignon gratinée, après la déconfiture de la veille ça avait le goût de bonheur. Des chips salées, point de déception.

    Le lendemain était une longue journée de voyage, je me suis donc octroyée mon snack préféré de tous les temps au Japon.

    Un pain de farine de riz, au chocolat, roulé comme un pain au raisin. L'utilisation de cette farine plutôt que la farine de blé donne un côté moelleux presque gluant à la pâte qui donne ce petit côté japonais à la chose. Je ne saurai dire pourquoi j'aime autant d'amour ce simple petit pain mais je vous recommande fortement la version Family Mart (vraiment meilleure que la Lawson).

    Après quelques infidélités aux grands classiques japonais, le konpeitô s'est invité dans notre défi. Peut-être l'avez-vous aperçu lors d'un séjour au Japon ou en regardant des photos : cette petite confiserie d'origine étrangère est consommée au Japon depuis le quinzième siècle.

    Très photogéniques, ces petites boules de sucre sont aussi consommées avec grand bruit lors des cérémonies du thé.

    Retour à des choses nettement moins traditionnelles le lendemain avec les bien connus baby star (baby sutaa) dont le magasin de démonstration se trouve dans le chinatown de Yokohama, sur le principe des ramen cuites dans l'huile en guise de gourmandise à grignoter. Un plaisir coupable qui accompagne parfaitement les apéritifs !

    En ces périodes de fêtes, difficile d'enchaîner les snacks bien gras, petite pause avec des bonbons pour la gorge au gingembre. Le gingembre est très utilisé en hiver au Japon, notamment pour préserver des rhumes ou maladies qui traînent en cette période fraîche de l'année.

    Retour aux apéritifs le lendemain avec des kaki no tane, mélange de biscuits soufflés au riz souvent accompagnés de cacahuètes qui se marient toujours très bien avec les bières légères japonaises.

    Puis, petite pause chocolatée avec les "look à la mode", grand classique du franponais dans une version fourré aux goûts de fruits. On mange en général ces petites bouchées lors d'un petit creux entre les repas, qu'on partage avec ses amis.

    Enfin, pour ce dernier jour, j'avais gardé le snack qui me paraissait le plus étrange mais bon à la fois. Des petits biscuits de riz soufflés au goût de prune et épicées à la fois.

     

    Parfois très épicés, ces petits biscuits avaient finalement un savoureux goût d'umeboshi qui change des classiques goûts sauce soja ou poisson des biscuits traditionnels nippons.

     

    On espère que vous avez apprécié ce voyage dans les contrées méconnues des gourmandises japonaises et on se donne rendez-vous très bientôt pour de nouvelles découvertes !