Musique

Moshi Moshi Nippon Paris: Interview exclusive des World Order, Cheeky Parade et Tempura Kidz

Cheeky Parade, Tempura Kidz et World Order nous ont reçus en interview

DozoDomo a eu la chance de pouvoir, en exclusivité, interroger quelques minutes le groupe World Order, les Tempura Kidz et les Cheeky Parade. Le Trianon nous accueillait dans une petite pièce aménagée à cet effet et délicieusement surannée.
Note : Les phrases en anglais et japonais font partie de l’interview et sont traduites.

World Order

World Order, déjà en costume, superbes et accueillants malgré le fait qu’ils soient pressés par le temps.
DozoDomo : Bonjour ! Bienvenue en France !
Sudô : Bonjour ! (en français !)

DozoDomo : Qu’est-ce qui vous a poussé à venir à Moshi Moshi Nippon ? 
Sudô : C’est la première fois que nous venons et donc la première fois que les Français vont pouvoir nous voir sur scène. C’était notre principale motivation : faire découvrir World Order.

DozoDomo : Vous tournez vos clips dans plusieurs villes, laquelle sera le décor de votre prochain single ? Paris ?
Sudô : La prochaine fois, on va en effet faire notre clip en France, pour une nouvelle chanson, probablement à Paris. A chaque fois qu’on compose un nouveau morceau, on pense  à choisir un endroit, une ville, pour la vidéo.
[Et surprise, voici la vidéo de leur nouveau clip ! ndlr.]

DozoDomo : Quelles sont les principales inspirations pour écrire vos chansons ?
Sudô : (rires) Le nom World Order est en phase avec ce qui nous inspire : on s’intéresse au monde, à son fonctionnement et à la politique, avec une volonté de positivisme. Voilà ce qui nous inspire principalement. [Le traducteur avait mal compris ma question, d’où les rires : il pensait que je parlais de la composition de la musique, et voici la réponse : Genki Sudô travaille quelques accords à la guitare et semble être le seul à composer]

DozoDomo : Je sais que Monsieur Genki Sudo est un champion, est-ce que c’est lui qui entraîne les autres à danser ?
Sudô : En fait, je présente seulement le groupe, un peu comme une mascotte, un symbole, mais c’est Masato-san qui s’occupe des chorégraphies.
[En effet, Sudô-san est de plus en plus en retrait dans les vidéos, n’apparait presque plus que sporadiquement, mais reste le coordinateur du groupe, ndlr.]

DozoDomo : Quand avez-vous commencé à apprendre la danse ? 
Takahashi : J’ai commencé à 18 ans.
Sudô : J’ai commencé un peu avant de monter le groupe.
Ochiai : A 20 ans.
Uchiyama : A 19 ans, mais à l’âge de 20 ans, j’ai fait deux années de pause, pour reprendre après.
Tomita : J’ai commencé à l’âge de 16 ans, seul, et j’ai décidé de prendre des cours vers 18 ans.
Morisawa : J’ai commencé à apprécier la danse en regardant des clips vers 18 ans, et je m’y suis mis sérieusement un an après.
Jonishi : A 19 ans.

DozoDomo : Combien de temps vous faut-il pour être au point sur une chorégraphie, puisqu’elles semblent plutôt difficiles ?
Sudô : C’est une question un peu compliquée, cela dépend vraiment du morceau, mais en moyenne, on va dire deux mois.

DozoDomo : Merci beaucoup, je vous souhaite un bon séjour à Paris, et un très bon concert !
Sudô : Do you speak Japanese ?
Branwen : 少しだけ話します。『笑』(Je le parle seulement un peu - Rires)

Cheekypa2

Cheeky Parade, elles aussi sont déjà en costume de scène et maquillées.

DozoDomo : Bonjour ! Bienvenue en France ! フランスへようこそ !
[Toutes] :ありがとうございます !(Merci beaucoup !)

DozoDomo : Qu’est-ce qui vous a poussé à participer à Moshi Moshi Nippon ?
[Nagai Hina] : En fait, nous avons rencontré les fans français, qui sont très accueillants, et on veut les remercier ce soir de leur soutien. On veut aussi faire découvrir les Cheeky Parade à ceux qui ne nous connaissent pas encore en France.

DozoDomo : Quels sont vos sentiments après quelques jours à Paris ?
(Elles se chamaillent, se coupent la parole, très enthousiastes et énergiques.)
[Kodakari Momoka] : La ville de Paris est comme un tableau, partout où on va, on se croirait dans un film de Hollywood, c’est vraiment très beau, on aime beaucoup les paysages. Puis, quand on est arrivées à l’aéroport, des fans français nous attendaient et ça nous a fait vraiment plaisir !

DozoDomo : AKB48, Morning Musume, Momoiro Clover... Qu'est-ce qui vous différencie des groupes très populaires ? Quel est votre identité musicale ? Quel est le concept de votre groupe ?
[Suzuki Yurika] : Cheeky Parade, c’est une « parade insolente », c’est un état d’esprit de groupe qui se manifeste dans les costumes, la musique, la danse, les paroles. Tout ça, c’est sur le thème de l’impertinence, et surtout, musicalement, on cherche à se diversifier, avec du rock, de l’électro, donc même si vous n’aimez pas les groupes d’idols en général, vous pourrez aimer des chansons de Cheeky Parade.

DozoDomo : En début d'année, vous avez arrêté votre émission YouTube "Chikipa tsūshin". Comment vos fans français peuvent garder contact avec vous et votre actualité à présent ?
Avant même de répondre, elles rient, et réagissent vivement et se tournent vers leur manager en l’accusant (gentiment) de « saboteur ».
[Toutes, avec leur manager présent] : En fait, on n’a pas arrêté, c’est que notre manager est très occupé, et il n’a pas vraiment actualisé notre chaîne. Par contre, après Moshi Moshi Nippon, il va sûrement remettre des vidéos.

DozoDomo :Quelle est votre actualité ?
[Sekine Yûna] : Après notre passage en France, on va aux Etats-Unis, à Los Angeles et on rentre au japon pour une série de concerts. On espère donc que tout se passera bien et qu’on pourra de nouveau nous produire à l’étranger.

DozoDomo : En France, on parle depuis quelques temps de la K-Pop et peu ou pas de J-Pop et d'idoles. Pourquoi d'après-vous ?
La traductrice, surprise : c’est vrai ?
[Toutes] : Nous aimons beaucoup la K-Pop ! Et on en parle beaucoup entre nous, en fait. Mais on pense que les Cheeky Parade sont bien meilleures que les groupes de K-Pop, donc on espère que le public va nous soutenir, et qu’on lancera la Cheeky-Pop, la Chi-Pop !

DozoDomo : On sait que le Japon est le pays des idoles. Avez-vous des relations avec d'autres groupes ?
[Toutes] : On fréquente plusieurs groupes, mais de Moshi Moshi Nippon, on se voit beaucoup avec les Tempura Kidz, pas seulement de façon professionnelle. On va chez les uns, les autres, jusqu’au soir, voire toute la nuit, on va à leurs concerts,  et ils font partie, en fait, de nos influences.

DozoDomo : Quand avez-vous commencé la danse, et pourquoi ?
[Yamamoto Marin] : J’ai commencé à danser à cinq ans. J’ai assisté à des spectacles de danse avec ma famille quand j’étais petite, et ça m’a plu, j’ai voulu vraiment apprendre. J’ai donc intégré une école de danse, puis, après plusieurs années, j’ai été prise à l’Avex Academy (le label et producteur, ndlr).

Le temps manquant, les autres n’ont pu répondre à la question.

DozoDomo : Un petit mot pour les lecteurs de DozoDomo ?
[Watanabe Asami] : C’est la première fois qu’on vient en France, donc on est plutôt contentes de rencontrer les fans français, le public français. On sait qu’on nous aime bien grâce à Nolife, où on a été classées 3e du J-Top [début avril 2015, avec leur single « Check It Out », ndlr]. On espère que le concert nous aidera à nous faire connaitre et apprécier des Français. Merci aux lecteurs de DozoDomo pour leur soutien, et à très bientôt !

DozoDomo : Merci beaucoup !
[Toutes] :ありがとうございました !(Merci beaucoup !)

Tempura Kidz

Tempura Kidz, tous en beauté dans leurs costumes bariolés inspirés des habits des matsuri.
DozoDomo : Bonjour ! Bienvenue en France ! フランスへようこそ !
[Tous] :ありがとうございます ! (Merci beaucoup !)

DozoDomo : C’est la première fois que vous venez, que pensez-vous de Paris, de l’accueil qui vous est fait ? [Ils sont montés une première fois sur scène la veille, ndlr]. Avez-vous pu visiter un peu ?
Hier matin, nous nous sommes baladés dans Paris, on a beaucoup aimé les paysages et la ville.

DozoDomo : Vous avez travaillé avec Kyary Pamyu Pamyu. Comment s’est passé cette première expérience et comment avez-vous formé les Tempura Kidz ?
On a commencé comme back-dancers pour Kyary après avoir été remarqués par Maiko-san [la chorégraphe-danseuse de Kyary Pamyu Pamyu, ndlr] alors qu’on apprenait encore. Concernant les Tempura Kidz, c’est en dansant avec elle qu’on a fini par attirer l’attention d’un agent qui nous a approchés, et qui nous a proposé de faire quelque chose ensemble. C’est comme ça que Tempura Kidz est né.

DozoDomo : Quelles sont les inspirations de Tempura Kidz ?Aussi bien pour votre nom que les artistes ?
Alors, pour le nom, comme on voulait ne pas se limiter au public japonais, on a cherché un nom qui parlerait à tout le monde, qui serait facilement identifiable comme japonais. On a donc pensé à des mots comme Fuji, Sushi, des choses comme ça, et quand on a proposé Tempura, tout le monde a approuvé immédiatement. C’est vrai que c’est connu de tout le monde.
A titre personnel, j’aime beaucoup !
ありがとうございます ! (Merci beaucoup !) Concernant les artistes, c’est Maiko-san qui nous influence un peu. Comme elle mélange un peu tous les styles de danse, hip-hop, jazz, etc, elle nous entraîne dans ce style particulier, et pour chaque création, on s’einspire d’elle en nous demandant ce qu’elle aurait fait, on cherche toujours de nouvelles idées comme ça.

DozoDomo : J’aime beaucoup vos costumes. Quel est votre préféré ?
[Nanaho] : Moi, c’est le premier, celui de Cider Cider, je trouve qu’il représente bien le groupe.
[Karin] : Celui qu’on porte maintenant ! [Celui de はっぴぃ夏祭りHappy Natsu Matsuri] Parce qu’il est plutôt traditionnel, c’est le plus japonais et le plus coloré.
[P] : La seconde version du costume de Cider Cider, qui est un mouton, un agneau.
[Yuka] : Celui de Lollipop ! En général, on a tous plus ou moins le même costume, ils se ressemblent souvent et les différences se trouvent dans les détails. Le costume de Lollipop est plus personnalisé. Alors, oui, il y a un bonbon, évidemment, mais il correspond plutôt à nos personnalités respectives.
[Ao] : Le mois dernier, on a sorti notre premier album, てんこもり(Tenkomori, sorti en septembre 2015), et c’est le costume qu’on porte sur la jaquette que je préfère.

DozoDomo : Un petit mot pour les lecteurs de DozoDomo qui vous découvrent ?
C’est la première fois qu’on vient, on adore la France et Paris, on a vraiment adoré l’accueil du public hier, c’était vraiment fantastique, et on va faire de notre mieux pour venir et remercier tout le monde du soutien.

Musique
Sélection de la rédaction