Interview: Rencontrez et découvrez "Charlyjapan" !

samedi 17 octobre 2015 /

Charles est un Français installé au Japon depuis janvier 2014

Il se propose de vous faire découvrir le Japon dans une série de tout petits reportages ne dépassant pas les 2min sur différents sujets dont la nourriture, les jeux, les lieux touristiques, les toilettes, les figurines, etc. Et ne vous étonnez pas, il adore les explosions...

Donc si vous avez 2 minutes à tuer, n'hésitez pas à découvrir ses reportages.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=3F70e0wd1eQ[/youtube]

Chaine youtube ici (vidéos en anglais sous-titrées en français) Page facebook et instragam ici.

A l'occasion de cet article, Charly nous a permis de le rencontrer et d'en apprendre un peu plus sur lui, lisez plutôt.

Salut Charly, peux-tu rapidement te présenter aux lecteurs de DozoDomo ?

Salut! Tout d’abord merci pour cette opportunité d’interview c’est vraiment sympa! Rapidement, je suis un Français de 25 ans, j’habite au Japon depuis Janvier 2014, et je fais des vidéos un peu débiles sur la vie au Japon et la culture Japonaise.

charly 4

Alors le Japon, quand, comment, pourquoi, où ?

Ça a démarré en 2013, je venais de finir ma dernière année d’étude, et un de mes meilleurs ami m’a proposé de partir 2 semaines au Japon. Une fois rentré, je ne pensais qu’à ça, le pays me manquait, j’avais l’impression que je louperais quelque chose si je restais en France. Alors je me suis renseigné auprès d’une école de Japonais (SNG Paris) pour éventuellement faire un séjour linguistique de 3 mois à Tokyo, mais quand ils m’ont proposé un visa étudiant de 2 ans, j’ai sauté sur l’occasion, et voila!

 Et comment est né ton intérêt pour le Japon ?

En 2013 avant mon premier voyage au Japon, j’ai décidé de me renseigner un peu plus sur ce pays que je ne connaissais pas du tout, et c’est après avoir lu le roman « La Trace » de Richard Collasse que j’ai commencé à me plonger dans la culture Japonaise. J’ai mis de côté les films Américains, et je me suis mis à regarder des vieux films Japonais comme Zatoichi, Tokyo Monogatari ou bien encore les films de Kitano. Je lisais tous les jours un max de livres, de romans, creusant petit à petit ce puit sans fond qu’est la culture Japonaise. Puis je suis parti au Japon avec mon ami, et ça a été le coup de foudre.

Quel accueil les Japonais t’ont-ils réservé ?

Extrêmement chaleureux. C’est une des choses qui m’a le plus marqué pendant mon premier voyage, et qui me plait toujours après 2 ans: les Japonais. Je me suis tout de suite senti à l’aise avec eux, et j’ai été surpris par leur côté « bon-vivant »! Les Japonais aiment BEAUCOUP manger, sortir, boire, faire la fête, et c’est ce qui me plaît le plus!

Qu'est-ce que tu aimes et détestes le plus là-bas ?

Ce que j’aime le plus: la sécurité. Le fait de pouvoir sortir où on veut, quand on veut, allège vraiment l’esprit, et on se sent vivre librement. Pas la peine de vérifier son sac, de mettre ses mains dans les poches contre d’éventuels pick-pockets, on peut se balader l’esprit tranquille. Ça ma d’ailleurs choqué de voir qu’au Japon, et même dans la capitale, on reserve sa table au Starbucks en laissant son iPhone sur la table pendant que l’on va commander au comptoir. Le vol est très rare. Il ya quelques semaines, en sortant d’un taxi un soir, j’ai malencontreusement fait tomber mon téléphone, et ne m’en suis rendu compte que 1 heure après. Grace à la qualité du service, j’ai pu aller le récupérer directement au commissariat le lendemain matin. Le téléphone avait passé la nuit à traverser tout Tokyo sur la banquette arrière d’un taxi, mais personne n’a eu l’idée de le voler.

Ce que je déteste le plus: les tremblements de terre. Ça me surprend toujours quand j’entends des gens dire « ah mais ça doit être fun d’en vivre un ». Non. Ça n’est absolument pas fun. Pour avoir fait plusieurs volontariats dans le Tohoku (dévasté par le Tsunami en 2011), je vous confirme que ça n’est pas quelque chose d’amusant. Quand ça tremble, on se sent tout petit. On se demande si ça va empirer, si ça va aller. Bien sûr il ne faut pas vivre avec la peur au ventre, ça ne sert à rien, et je ne veux surtout pas effrayer les futurs touristes ou futurs expats^^!

Concernant la France, qu’est ce qui te manque le plus et qu’est ce qui te manque le moins ?

Bizarrement la nourriture Française ne me manque absolument pas, car on en trouve partout ici, il ya du fromage, des boulangeries, des restos de raclettes, des crêperies (même si il faut mettre son appartement en vente pour acheter un camembert…). Par contre, ayant passé beaucoup de temps dans le sud-ouest de la France, le côté relax, franc et accueillant des Français me manque un peu. Quand je vais dans le sud pendant les vacances, je me dis « ah c’est sympa un vendeur qui te parle comme si tu étais un pote ». En dehors de Tokyo les gens sont un peu similaires, plus cools, par contre dans la capitale, la plupart du temps quand on rentre dans un magasin, le commerçant se comporte comme un robot (bien sûr cela dépend aussi du magasin, etc).

Ce qui me manque le moins, je dirais le service. Quand on compare au Japon, le service Français laisse vraiment à désirer. Entre les transports en communs, les services de Konbini ouverts 24/24, la qualité du service dans les hotels/restos, le Japon est à des années-lumière de la France.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de réaliser ta série documentaire ?

Quelques semaines avant de m’installer au Japon pour de bon, je me suis mis à suivre des chaîne Youtube traitant de la vie quotidienne au Pays du Soleil Levant, et je trouvais que c’était un format vraiment sympa. Une fois sur place j’ai démarré une chaîne en Français et un blog, que j’ai vite arrêté car je n’avais pas de vrai parti pris, et je trouvais ça assez fatigant d’écrire des articles sur des choses qui ont déjà été publiés par des gens plus talentueux que moi. Puis vers la fin de l’année 2014, mon meilleur ami m’a suggéré: « tu devrais faire des vidéos courtes, genre deux minutes, ça serait fun ». Et BOUM : 2min Japan était créé!

Des vidéos de 2minutes, c’est un bon moyen de capter l’attention du spectateur, de ne pas rendre la vidéo répétitive ou chiante, et surtout c’était aussi un bon moyen pour moi de ne pas passer des heures au montage à faire des vidéos de 20-30 minutes. On me demande beaucoup pourquoi les vidéos sont en anglais et pas en français: la quasi-totalité de mes amis au Japon parlent Anglais, du coup c’était un moyen pour eux de regarder les vidéos, et aussi de pouvoir toucher un plus grand nombre de personnes. Bien sûr, il y a des sous-titres en Français ^^

03 charly

Si tu étais...

  • Un plat japonais : Je dirais un Nabe. C’est comme une fondue, c’est convivial, et c’est fun à manger!
  • Un produit japonais : Une bouteille de Nihonshu, un saké à base de riz, extrêmement doux, léger, mais traître! « Un coup de poing dans un gant de velour » comme on dit!
  • Une ville ou un quartier : Tsumago-juku dans la préfecture de Nagano. J’y suis allé récemment avec ma petite amie, et j’ai été comme transporté dans le passé. C’est une très vieille ville dans la montagne qui a gardé tout son charme d’antan, et qui a l’avantage de ne pas être encore trop prisée par les touristes (contrairement à Kyoto, que j’adorais à mon arrivée, mais que j’ai du mal à apprécier maintenant car il y a beaucoup trop de touristes).
  • Un personnage de fiction japonais : Zatoichi! C’est un masseur aveugle qui est terriblement adroit avec sa canne/katana! En plus de ça, il est pantouflard, gourmand, et amusant!

charly 5

Tes conseils pour tous les gens qui vont découvrir le Japon pour la première fois ?

Ne pas hésiter à partir à l’aventure! Ne suivez pas les chemins tout tracés par les hordes de touristes! Explorez les petites rues, rentrez dans les petits commerces, dans les petits temples! Mon deuxième conseil serait: Goutez à tout! Ne pas se priver par rapport à la nourriture Japonaise.

Aussi, si votre budget et vos conditions de voyage le permettent, essayez de loger dans des maisons d’hôtes comme Airbnb, Wimdu. C’est un excellent moyen de rencontrer des locaux et d’en apprendre plus sur la culture Japonaise.

Tu as une communauté de fans grandissante, qu’est-ce qui te différencie des autres Youtubeurs ?

Wow c’est gentil, tu me fais rougir! C’est dur comme question!!! Je dirais que beaucoup de Youtubeurs présentent toujours un peu les mêmes choses de manière terre-à-terre. Certains Youtubeurs, notamment certains Français sont vraiment très doués pour bien présenter le Japon, et leur format « documentaire » convient parfaitement! D’autres sont un peu plus chiants à regarder…c’est un peu toujours la même chose, on s’ennuie vite! Ce qui me différencie, c’est peut-être le rythme! J’essaye d’avoir un rythme le plus dynamique possible, tout en essayant de communiquer un max d’infos!

Un petit mot pour les lecteurs de DozoDomo ?

Merci à tout ceux qui ont eu le courage de lire cette interview jusqu’au bout et j’espère que tout le monde aura la chance de découvrir ce pays fantastique qu’est le Japon!

charly 6

Partagez

Les commentaires sont fermés.

Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.