• L'évolution des otaku depuis 10 ans expliquée à la télévision japonaise

    vendredi 9 octobre 2015 / Kenji Sugano

    Ce matin, ZIP!, l'émission qui réveille des millions de Japonais sur Nippon Television, s'intéressait à une partie de la population très associée au Japon dans l'imaginaire collectif, les otaku(s).

    Otaku est un terme plutôt péjoratif bien que littéralement il signifie "maison". Son sens commun fait référence aux gens qui passent beaucoup de temps chez eux à s'intéresser à une seule chose. On parle souvent d'otaku pour les fans de jeux vidéo, d'anime ou d'idoles. Leur repaire à Tokyo, c'est évidemment le quartier d'Akihabara.

    L'émission se penchait sur l'évolution des otaku au cours de ces 10 dernières années en citant une étude réalisée entre 2004 et 2013.

    ad31de81

    L'otaku de 2004 d'après cette infographie était reconnaissable par son look (lunettes, sac à dos, chemise à carreaux) et le fait qu'il était expert dans un genre très précis, par exemple les mangas de baseball ou un groupe d'idoles en particulier.  Celui de 2013 est plus "passe-partout" et plus difficilement identifiable par sa seule apparence. Aussi, il s'intéresse à des genres plus généraux.

    f9de317f

    En matière de dépense, l'otaku de 2004 était 4 fois plus dépensier que son petit frère de 2013. Comment peut-on expliquer cette baisse de consommation alors qu'un groupe comme les AKB48 vend aujourd'hui plusieurs versions du même disque où seule la pochette et une ou deux chansons diffèrent ?

    d43ce597

    Une explication peut être avancée, c'est la technologie. En 2004, un otaku se devait d'acheter des magazines pour se tenir informé de l'actualité de son domaine de prédilection. Aujourd'hui avec Internet, l'information est (presque) toujours gratuite. L'otaku moderne à aussi diversifier ses achats. Il dépense davantage pour s'habiller et pour sortir avec ses amis.

    b5c204cb

    Pourquoi l'otaku aux chemises à carreaux disparait au profit d'un nouveau genre appelé riajū otaku, l'otaku de la vraie vie ? Logiquement, quelqu'un qui s'intéresse à plus de choses est... plus intéressant. L'otaku aura mis un peu de temps à le comprendre mais dorénavant, il est bien décidé à s'intégrer davantage au monde qui l'entoure.