• Une étude japonaise révèle qu'embrasser ses animaux peut provoquer un cancer de l'estomac

    jeudi 24 septembre 2015 / Violaine Toth

    Quiconque a un animal à la maison sait pourquoi ils peuvent se révéler indispensables. Ils sont de fidèles compagnons aimants et joueurs, et n'ont d'yeux que pour vous. Difficile de résister à leur donner une friandise ou un câlin quand ils les demandent. Il y a toutefois une de vos habitudes que vous devriez peut-être songer à abandonner, celle de vous faire lécher par votre chien ou chat, et même de l'embrasser.

    Une étude de l'université Kitasato de Tokyo vient en effet de révéler que les fluides corporels des animaux comme la salive, et particulièrement des chiens et chats, pourraient provoquer chez les humains un cancer de l'estomac.

    Parmi les comportements à risque, on retrouve :

    • Etre léché / embrassé par un animal
    • Embrasser un animal près de sa gueule
    • Utiliser de la vaisselle que l'animal a utilisée
    • Ramasser des excréments animaux sans gants

    La raison de cette mise en garde s'appelle heliobacter, du nom d'une bactérie véhiculée par les fluides animaux et à l'origine de lymphomes du MALT, une sorte de cancer.
    Le Professeur Nakamura de l'université Kitasato affirme que 60% des patients traités dans son étude, et atteints d'un cancer de l'estomac, ont été testés positivement à la détection de cette bactérie. Une étude précédente publiée en Allemagne confirmait que 70% des personnes ayant cette bactérie dans leur corps vivaient avec des animaux de compagnie. La "meilleure" façon donc de se voir infecter serait donc de partager sa vie avec un chien ou un chat. En même temps, il est également prouvé scientifiquement que le ronronnement des chats avaient des effets positifs sur l'insomnie, le stress et le moral.

    Cette bactérie est extrêmement mobile. Une mouche qui se serait posée sur des excréments infectés puis sur votre assiette pourrait tout aussi bien vous contaminer.
    Les personnes les plus à risque comme toujours sont les enfants qui, en plus de défenses immunitaires plus faibles, ont tendance à mettre souvent leurs mains à la bouche.

    Même si cette étude est extrêmement sérieuse et que ses résultats font froid dans le dos, il est impensable que les maîtres changent totalement leurs habitudes. De bonnes règles d'hygiène comme se laver les mains le plus souvent possible après avoir caressé son chien ou refuser de se faire lécher, semblent être pourtant des mesures à la portée de tout le monde pour éviter des ennuis de santé.

    02-WDMC-DT-425km080311