Jean-François Istasse, le sénateur belge qui veut faire venir les AKB48 en Europe

samedi 19 septembre 2015 / Vincent Ricci

Bien connu des fans francophones des AKB48, le groupe d'idoles qui a révolutionné l'industrie musicale japonaise, Jean-François Istasse détonne. Le sénateur belge le clame haut et fort, il aime les AKB48. Récemment, il a fait parler de lui au Japon quand la chaîne de télévision Asahi l'a présenté lui et son projet de faire venir le groupe de chanteuses d'Akihabara en concert en Europe.
DozoDomo lui a posé quelques questions et en profite pour le remercier pour sa gentillesse. Merci aussi aux équipes de PDC48, le seul podcast entièrement dédié au groupes 48.

Jean-François Istasse, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de DozoDomo ?

J’ai 64 ans et j’habite à Verviers (Belgique). Je suis marié et ai une fille de 28 ans qui est enseignante. Je suis licencié en droit (ULg) et Maître en Management Public (Ecole de Commerce Solvay à l’ULB). Je suis président honoraire du Parlement de la Communauté française de Belgique, sénateur honoraire, ancien député wallon (j’ai été parlementaire belge pendant 20 ans). Actuellement, je suis conseiller communal depuis 1976 (ancien échevin). Je suis également membre titulaire du Comité des Régions de l’Union Européenne.

Je suis fan des AKB48 (et des Babymetal). J’ai eu droit à une séquence dans TV Asahi et à une émission entière sur le Japon à Télévesdre (« L’Album »). Je suis passé également à ce sujet dans Podcast48 à Paris et dans la presse belge.

Quand et comment avez-vous connu les AKB48 ?

Par hasard sur internet tandis que j’étais sur un lit d’hôpital à Liège étant gravement malade en 2012 (CHU). J’ai remarqué que des groupes « 48 » étaient très souvent n°1 au Japon. J’ai essayé d’en savoir plus et j’ai découvert le drama de « Give Me Five » (AKB48). J’ai été séduit immédiatement (un vrai coup de cœur) par Acchan (Maeda Atsuko). J’ai été très triste lors de son départ, sa graduation, en août 2012…

Atsuko Maeda AKB48

Atsuko Maeda

Depuis lors j’ai découvert (et je découvre encore tous les jours) l’univers des groupes 48 auquel j’ajoute bien volontiers les Nogizaka46.

Etes-vous un amoureux du Japon, et étiez-vous un fan d'idoles avant les AKB48, si oui desquelles ?

A vrai dire je suis très intéressé par le Japon, sa culture, sa spiritualité, ses traditions et son modernisme. Mais pas au point de vouloir y vivre. Je suis très conscient des problèmes que rencontre le Japon aujourd’hui : vieillissement, statut des femmes, pertes démographiques, catastrophes naturelles. Mais je reconnais aux Japonais une très grande force collective qui se traduit notamment par sa puissance économique.

Concernant les idoles, oui j’ai toujours été un fan depuis que je suis collégien. J’ai par exemple adoré France Gall et Rihanna !

Jean-François Istasse

Qu'est-ce qui vous plait tant chez les AKB48 ?

Ce que j’aime chez elles c’est ce goût du travail, de l’effort, de la perfection jamais atteinte mais toujours recherchée. Leur beauté et leur spontanéité. J’adore les voir s’excuser en public, même les plus connues d’entre elles, et de promettre de faire encore mieux à l’avenir en suppliant que leurs fans continuent à les soutenir et à aimer les AKB48 ! Quelle humilité !

C’est aussi la proclamation des valeurs d’avenir, de joie de vivre, de gaieté, de jeunesse, d’optimisme dont nous manquons tant en Europe !

Les avez-vous rencontrées ? 

Comme un fan lors d’un hand shake event cette année au Makuhari Messe à Tokyo et au théâtre de Akihabara (Team B). J’aimerais beaucoup pouvoir leur parler et leur dire mon admiration ! Par contre j’ai eu la chance de rencontrer la production AKS et de m’entretenir relativement longtemps avec elle et le directeur général de King Records.

Votre/Vos membre(s) préférée(s) et pourquoi ? Votre chanson préférée ?

Ma Oshi c’est Mayuyu (Watanabe Mayu) ! Elle est belle, intelligente, douce… bref : adorable ! Je n’oublierai jamais ses deux couettes ! En tout cas je vote pour elle au Sousenkyo (qu’elle a remporté l’an dernier à ma grande joie) ! J’aime beaucoup également Yukirin, Paruru, Sakuratan, Sayanee, Takamina (qui va faire sa graduation en décembre), Jurina, Sasshi... J’aimais beaucoup Acchan et Rena !

Watanabe Mayu AKB48

Mayu Watanabe

9543586s

Mayuyu à l'époque de ses couettes

J’ai beaucoup de chansons préférées des AKB48, SKE48, NMB48 et HKT48. Je mettrais en premier le n°1 de l’année 2015 au Japon : « Bokutachi wa Tatakawanai ». Surtout pour la qualité du DVD vidéo. Sentimentalement c’est toujours « Heavy Rotation » avec Yuko et Acchan (2010) et « Labrador Retriever » (2014), avec Mayuyu en center ! Cette année, je pointerais encore les Nogizaka46 avec « Inochi wa Utsukushii »… quel chemin parcouru par ce groupe depuis la Japan Expo à Paris l’an dernier !

Comment est né le buzz autour de vous à la télévision japonaise ?

C’est assez étonnant. Pendant les vacances, en août dernier, un ami journaliste de « La Meuse Verviers » (Groupe Sud-Presse ), Michel Vargas, décide de faire un article sur mon projet de faire venir les AKB48 en Belgique (le même journal avait auparavant publié, y compris sur internet, le karaoké où je m’étais produit vaille que vaille sur KFC (« Koisuru Fortune Cookie »).

J’ai posté l’article sur ma page facebook et sur mon compte twitter. Il se trouve qu’il a été relayé de partout en Extrême-Orient (au départ, je pense, de l’Indonésie ) et au Japon. Mais, surtout, Paruru, la chanteuse qui apparaissait (en photo) dans l’article, a retwitté en écrivant « je suis heureuse » ! Il n’en fallait pas plus pour faire le tour de tous les fans clubs ! L’article de presse est alors apparu sur de nombreux blogs ! Et j’ai beaucoup de nouveaux amis sur facebook !

Jean-François Istasse Asahi TV

Depuis lors Paruru est venue à Paris pour présenter son nouveau film, le même jour où je présentais ma conférence sur mes « impressions japonaises » en Belgique. Sinon j’aurais certainement essayé de la rencontrer ! Mais voilà, ce sera pour une autre fois, comme je l’espère !

Entretemps TV Asahi m’a consacré une séquence de plusieurs minutes dans l’émission « Morning Bird » et j’ai été contacté également par Fuji TV !

Avez-vous d'autres projets avec les AKB48 ? D'éventuelles BXL48 (Bruxelles) ?

J’aimerais beaucoup qu’elles soient reconnues en Europe ! Car c’est là qu’il y a un paradoxe. Les groupes 48, à eux seuls, ont relancé l’industrie musicale au Japon malgré les téléchargements, alors que chez nous on ne vend plus grand-chose et que les magasins disparaissent les uns après les autres… Elles sont régulièrement n°1 mondiales des ventes (au moins 6/8 semaines par an avec tous les autres groupes 48 !). Et pourtant on ne les connaît presque pas en Europe !

Ce phénomène peut-il se reproduire chez nous ? Je pense que oui mais à plusieurs conditions :

  • Traduction en langues internationales (anglais…) des sites web et des documents qui sont actuellement en japonais. Un premier effort a été accompli ces derniers mois ;
  • Tournées à l’étranger. Elles viennent de visiter New-York au Japan Day et les Nogizaka46 ont fait un concert l’an dernier à Paris à la Japan Expo. On les attend en Belgique et en France…
  • Ventes locales de leurs cd/dvd et goodies (photo-books, photos, singles…) ;
  • Campagne dans les médias ;
  • Création d’un groupe européen 48 (à Paris et Bruxelles ?)… PRS48 ou BXL48 ? ;

La balle est dans notre camp !

Merci de votre attention ! Arigato Gosemaimashita !