Jindai-ji, un petit air de Kyōto à Tōkyō

Le deuxième plus ancien temple bouddhiste de Tokyo
samedi 29 août 2015 / par
navigatedown

A l'ouest du centre de Tokyo, dans la municipalité de Chōfu, se trouve le deuxième plus ancien temple bouddhiste de la capitale japonaise.

Un endroit méconnu des touristes mais qui pourtant vaut vraiment le déplacement. A 40 minutes de Shinjuku, le Jindai-ji transporte les visiteurs dans une ambiance qui n'est pas sans nous rappeler celle de l'ancienne capitale impériale Kyōto.

IMG_1555 IMG_1556 IMG_1557

Le chemin qui mène au temple est très agréable. Bordé de végétations et d'un petit cours d'eau, il nous donne l'impression d'être en pleine nature.

IMG_1558 IMG_1559 IMG_1560 IMG_1561

De nombreux restaurants et boutiques attendent les visiteurs pour leur servir l'une des spécialités du lieu, les sobas.

IMG_1562 IMG_1563 IMG_1564 IMG_1565 IMG_1566 IMG_1567 IMG_1568 IMG_1569 IMG_1570 IMG_1571

Le site est relativement vaste mais se visite tout de même en moins d'une heure. Il est étalé sur plusieurs niveaux, si bien qu'il vous faudra monter quelques marches pour le découvrir dans son intégralité.

IMG_1572IMG_1573IMG_1576

Pour le déjeuner, nous avons opté, comme lors de notre périple sur le Mont Takao, pour des tororo sobas.

IMG_1577

IMG_1589 IMG_1578

IMG_1579 IMG_1580 IMG_1584 IMG_1585 IMG_1586 IMG_1587 IMG_1588

Le bâtiment principal du temple est entièrement en bois.

IMG_1591 IMG_1592 IMG_1595 IMG_1596 IMG_1597

Ces escaliers mènent au point culminant du site où se situe un vaste jardin botanique attenant au temple.

IMG_1598 IMG_1599 IMG_1601 IMG_1602 IMG_1603 IMG_1607

Une pause salvatrice pour se reposer de la chaleur écrasante du jour dans une petite auberge familiale située dans la forêt au-dessus du temple.

IMG_1608 IMG_1609 IMG_1611 IMG_1612 IMG_1615 IMG_1616 IMG_1619 IMG_1620 IMG_1622 IMG_1625 IMG_1628 IMG_1630 IMG_1634 IMG_1636 IMG_1637

Si le site paraît à première vue difficile d'accès, car il n'est accessible que par bus depuis la gare de Chōfu, DozoDomo vous le recommande vivement si vous avez la chance de rester plus d'une semaine à Tōkyō. En effet, de par sa situation à l'écart de la "ville", en pleine nature, ses échoppes, sa végétation, il nous a véritablement rappelé certains endroits de Kyōto. L'autre satisfaction, il n'y a quasiment aucun touriste étranger, et pour cause, le Jindai-ji n'est présent dans quasiment aucun guide touristique.
Un vrai coup de coeur