La centrale nucléaire de Sendai, récemment remise en marche, fuit déjà

mardi 25 août 2015 / Vincent Ricci

Neuf jours.

Il n'aura fallu que neuf jours pour que la première centrale nucléaire à avoir redémarrer au Japon depuis l'accident de celle de Fukushima connaisse des problèmes.

L'opérateur de la centrale nucléaire de Sendai dans la préfecture de Kagoshima, au sud-ouest du Japon, affirme qu'il a trouvé des fuites dans quelques tuyaux utilisés pour acheminer de l'eau de mer pour refroidir la vapeur.

https://www.youtube.com/watch?v=T2JnNOpoIro

Jeudi dernier, des responsables de Kyushu Electric Power Company ont trouvé des niveaux élevés de sel dans la machine. Le condenseur utilise l'eau de mer pour transformer la vapeur de la turbine d'alimentation en eau. Le réacteur a trois condensateurs, et chacun est équipé de 26,000 tubes minces pour transporter l'eau de mer.

Les agents de la centrale ont procédé à une vérification de ces tuyaux. Ils disent avoir trouvé des fissures dans cinq d'entre eux et dans un condenseur.

L'écoulement de l'eau de mer a été arrêté en mettant des bouchons dans les cinq tuyaux. L'entreprise d'électricité a dit qu'elle allait continuer à faire fonctionner le réacteur, qualifiant l'incident de mineur.

La centrale devait retrouver sa puissance maximale aujourd'hui. Ce petit contretemps devrait repousser la date d'une semaine.

Pour rappel, la centrale de Sendai est située en bord de mer, sur la route de nombreux typhons et dans une importante zone volcanique.