• Pourquoi les jeux mobiles japonais sont les plus lucratifs ?

    mardi 18 août 2015 / Vincent Ricci

    Il y a quelques mois, Yoshiki Watabe, un producteur chez DeNA Co. au Japon, cherchait à attirer l'attention sur le jeu mobile star de sa société. Il a présenté un héros aux cheveux hérissés armé d'une épée hors normes - et a ensuite donné quatre jours seulement aux joueurs pour détruire une méga-organisation du mal.

    Ça a marché. "Final Fantasy Record Keeper" a grimpé dans les classements de téléchargements et de revenus. Il est un exemple de la façon dont les éditeurs japonais sont devenus les meilleurs du monde à faire de l'argent à partir de jeux mobiles gratuits. Ils utilisent la psychologie, l'art et la "big data" pour attirer des clients à jouer et payer pour des extras numériques comme des armes ou des compétences.

    "C'est un peu comme tenir un bar", a déclaré Watabe, chef du département "live-ops" de l'entreprise. "Vous êtes toujours en train de chercher quoi donner aux clients pour les garder le plus longtemps heureux chez vous."

    Le deuxième jeu mobile le plus lucratif au monde est japonais. Il s'agit de Puzzles & Dragons. En 2014, il a généré 1,3 milliard de dollars. La moitié des 10 premiers éditeurs de jeux mobiles dans le monde selon leur chiffre d'affaires en 2014 est d'ailleurs japonais.

    La raison pour laquelle les entreprises japonaises peuvent générer autant de revenus avec des jeux gratuits est avant tout parce que la monétisation est intégrée dans le jeu. Imaginons que vous êtes dans un donjon de "Puzzle & Dragons" éliminant les méchants, collectant les récompenses, pour seulement être battu par le boss final. L'écran game-over offrira deux choix : payer pour continuer ou perdre tout le butin et le temps investis.

    Faites-vous partie de ce type de joueurs prêts à payer pour passer un niveau ?

    Télécharger Puzzle & Dragon sur iPhone ou sur android.

    puzzle-and-dragons-Japon

    Partagez

    Les commentaires sont fermés.

    Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.