Regardez 100 Robi danser et faire le show

Dites bonjour aux idoles japonaises de demain
jeudi 5 février 2015 / SoKeA Dam
Tomotaka Takahashi, a initié il y a quelques jours à Tokyo, la chorégraphie qui va inspirer le prochain clip des jeunes filles en fleur d'AKB48.
Dans le cadre d’une campagne de promotion organisé par DeAgostini, le roboticien japonais, fondateur de Robo-garage et père de Kirobo, premier robot à aller dans l’espace, a dévoilé un projet baptisé sobrement 100 Robi.
Parfaitement alignés, une petite armée de robots humanoïdes Robi ont fait le show devant un parterre de journaliste plus que séduits.

Déjà présenté par vos humbles serviteurs de DozoDomo, Robi, de son petit nom, est un robot que vous construisez facilement vous-même. Si vous pouvez délester votre porte-monnaie d’un peu plus de 1000 euros, à raison d’une quinzaine d’euros par semaines durant 70 semaines, vous pourrez faire l’acquisition de l’un de ces mignons petits compagnons.
Le montage est simple et se fait sans outil et aucune connaissances en programmation n'est requise. Il suffit juste d’être patient et attendre 70 semaines, le temps de recevoir toutes les pièces qui servent à reconstituer le mignon petit homme de fer.
À ce jour, selon la compagnie, depuis le lancement et la mise la vente de l’abonnement hebdomadaire, environ 60 000 Robi auraient été achevés.

Durant la présentation, Takahashi a fait part de ses ambitions pour le futur. Selon lui, les robots capables de tenir une conversation seront la plus grande révolution industrielle depuis celle du téléphone mobile et prévoit même une union des deux.
Avec les avancées technologiques qui arrivent, Robi va diminuer en taille et intègrera toutes les fonctions d’assistants personnels émergeant actuellement sur nos téléphones mobiles (Cortana, Google Now et Siri). Il sera transportable et trouvera une place de choix dans nos poches. Takahashi espère que ce projet sera une réalité à l’aube des Jeux Olympiques de Tokyo, en 2020. Takahashi en a aussi profité pour répondre aux détracteurs et aux voix qui s’élèvent contre la place que pourraient prendre les robots dans nos vies. Stephen Hawking a récemment déclaré que le développement de l'intelligence artificielle pourrait mettre fin à l’existence de la race humaine.
Prenant la défense de ses petits protégés, le roboticien a déclaré aux intervenants qu’ils ne sont pas sensés remplacer quoi que ce soit. « Ce sont des robots destinés à la communication et serviront de passerelle entre les gens. Ils n’ont pas été créé dans le but de remplacer le travail humain ou remplacer un animal de compagnie »Le marché de la robotique au Japon valait environ 860 milliards de yens en 2012 et devrait plus que tripler en valeur d’ici à 2020. Selon un rapport du ministère du commerce nippon publié en 2013, il devrait atteindre 2 850 milliards de yens.