• Record de touristes étrangers pulvérisé au Japon en 2014

    mercredi 21 janvier 2015 / Violaine Toth

    3 millions de visiteurs gagnés en un an, c'est le formidable bilan du tourisme au Japon en 2014. Avec un total jamais atteint de 13,41 millions de touristes étrangers sur l'année écoulée, l'objectif de 20 millions en 2020, année des Jeux Olympiques de Tokyo, semble plus que jamais abordable. A titre de comparaison, le nombre de touristes étrangers en France en 2013 atteignant le nombre de 84,7 millions.

    Si l'année 2014 a été si bonne, les raisons sont nombreuses. La dégringolade de la valeur du yen par rapport à l'euro et au dollar, et des visas plus faciles à obtenir pour les ressortissants asiatiques notamment, ont permis à certains ressortissants de découvrir le Japon. Les Chinois notamment ont été deux fois plus nombreux à visiter le Japon en 2014 qu'en 2013 (2,4 millions au total). Taïwan et la Corée du Sud restent les deux pays à envoyer le plus grand contingent de touristes au pays du soleil levant.

    Côté français, ils sont 15% de plus en 2014 qu'en 2013.

    Selon le gouvernement japonais, l'accident de la centrale de Fukushima n'est plus qu'un lointain souvenir, et sûrement plus un frein pour les touristes étrangers.

    "L'objectif d'un total de 20 millions de visiteurs en 2020 est devenu réaliste. Cette année, grâce à l'affaiblissement du yen, à une extension du système de détaxe et à un nouvel allègement des conditions d'octroi de visas aux Chinois, j'espère que la barre des 15 millions pourra être dépassée", a déclaré le ministre des Transports et du tourisme, Akihiro Ota. Selon lui, un renforcement des infrastructures de transport et d'hébergement des visiteurs reste nécessaire. Vraiment ?