Les Chroniques de M.Yoshizawa

La star du nouvel an, c'est le mochi

Le jour de l'an (et plusieurs jours après), c'est la grande période du o-mochi, souvent traduit en français par "gâteau de riz".

En réalité, il s'agit d'une préparation de riz cuit puis pilé, en utilisant une espèce de riz particulière, le "mochi-gome". Celui-ci est proche du "riz gluant" qu'on trouve facilement en France dans les boutiques d'alimentation asiatique.

Et la façon la plus traditionnelle de manger ce mochi est de l'incorporer dans une soupe appelée "o-zôni". En général après l'avoir un peu grillé. Or, comme bien des plats au Japon, par exemple les râmen ou les nabemono (les "fondues"), chaque région, chaque ville presque, a sa recette de o-zôni.

Voici, pour les connaisseurs, une petite carte qui récapitule quelques formes particulièrement célèbres de o-zôni. Sachant qu'il y en a encore bien d'autres versions...!

Les Chroniques de M.Yoshizawa
Sélection de la rédaction