Revue de Web

La justice a tranché: fin de la chasse à la baleine pour le Japon

Depuis longtemps jugé controversé à bien des égards, l'argument de la recherche scientifique avancé par le Japon pour justifier la chasse à la baleine a été rejeté par la Cour Internationale de Justice suite à un contre-argument avancé par l'Australie. La décision a été votée à 12 contre 4, et est annoncée comme non sujette à un recours en appel : le Japon doit cesser sa pêche sur le champ.

Le Japon utilisait la Convention Internationale de Régulation de la Pêche à la Baleine de 1964 qui permet, entre autre, de chasser des baleines pour des raisons de recherche scientifique. L'Australie s'est donc basée sur des résultats chiffrés pour saisir la Cour : sur 3,600 animaux tués depuis 2005, 2 études basées sur 9 individus sont recensées. L'intérêt scientifique de cette pêche est qualifié de "limité" par un des membres de la cour. Baptisé JARPA II, le projet de recherche sur les baleines mené par le Japon est sommé de destituer tous les permis ou autorisations actuellement donnés aux pêcheurs en Antarctique, et de ne plus en distribuer.

Le représentant du gouvernement à d'ores et déjà pris la parole, annonçant qu'il se plierait à cette décision bien qu'il la juge "décevante", et que selon lui ce projet de recherche japonais tombe bien dans les exceptions du traité de 1964. Elle déplore avoir déjà du faire des concessions auparavant et abandonner la pêche ancestrale de la baleine, et devoir également abandonner la recherche scientifique aujourd'hui.

Certains avancent de leur côté que le Japon se retirera de la Convention Internationale de Régulation de la Pêche à la Baleine afin de pouvoir continuer à pêcher, d'autres qu'elle s'en tiendra à cette décision.

Rappelons que le Japon chasse jusqu'à 850 baleines de Minke par an, que la viande de baleine est un plat apprécié et rafiné au Japon mais que sa consommation a baissé de maniere drastique récemment en parti à cause des altercations avec les militants anti-chasse à la baleine.

Revue de Web
Sélection de la rédaction