• Les restaurants universitaires japonais sont ouverts au public

    C'est un secret, chut ...
    mardi 25 mars 2014 / SoKeA Dam

    C'est, selon Johnny de Spoon & Tamago, sans doute, l'un des secrets les mieux gardés du monde culinaire japonais. Les restaurants universitaires sont ouverts au grand public. Il n’est nullement nécessaire de présenter patte blanche à l’entrée et encore moins de carte d’identification réservées aux étudiants inscrits. Et cela semble une belle opportunité d’autant que les plateaux repas proposés semblent bien appétissants, variés, frais, sains, contrôlés par des nutritionnistes pour que les bénéficiaires restent en bonne santé et puissent se concentrer sur leurs études, typiquement japonais, et peu onéreux.

    Dans certains cas, comme dans certaines chaines de restaurants, il vous faudra acheter un billet dans un distributeur automatique. Quelques bases en japonais seront donc nécessaires pour ne pas se faire remarquer et jeter dehors.
    Et après vous être rassasié, vous pourrez surement déambuler dans le reste des enceintes, pour vous imprégner de l'atmosphère de ces hauts lieux de la connaissance qui ressemblent à de petits quartier autonomes avec des distributeurs automatiques, librairies, photomatons et même diverses boutiques de grandes chaines japonaises.

    Voici une liste non exhaustive de cafétérias libre d’accès que vous pourrez fréquenter : Aoyama Gakuin, Chuo University, Toyo University, Tokyo University, Seijo University, Kokugakuin University, Nishogakusha University, Meiji Gakuin University, Kwansei Gakuin University, Nihon University, Komazawa University, Ritsumeikan University, Rissho University, Doshisha University, Taisho University, Toyo Eiwa Women’s University, Shirayuri Women’s University, Tokyo University of Foreign Studies…

    Notez qu’a priori, tous les restaurants universitaires fonctionnent de cette façon. Il serait donc possible d’entrer dans n’importe quelle université japonaise pour y manger.

    Aoyama Gakuin
    L'Université chrétienne, située à Shibuya, offre un large choix de plats à prix coutants. Le ragoût de boeuf vous reviendra à 460 yens, le poulet frit à 480 yens et le bol de ramen est à 230 yens. Pour référence, le prix moyen d’une assiette de ce plat apprécié du Ninja blond de Konoha est de 800 yens.

    Plus de détails sur la page dédiée sur le site officiel de Aoyama Gakuin.

    university-cafeteria-aoyama
    university-cafeteria-aoyama2

    Toyo University
    L’université Toyo, haut lieu d’études philosophiques, offre des plats ethniques par l’intermédiaire de son chef indien. La cafétéria ressemble à un restaurant français et les prix pratiqués vont de 450 yens pour un Katsudon à 850 yens pour un chirashi-zushi.

    Plus de détails sur la page dédiée sur le site officiel de Toyo University.

    University-cafeteria-toyodaigaku-3
    University-cafeteria-toyodaigaku-2
    University-cafeteria-toyodaigaku-4

    Nittai (Nippon Sport Science) University
    Dans cette école du sport, comptant de nombreux athlètes célèbres parmi ses anciens élèves, le prix des assiettes varie de 200 à 400 yens. Nittai (Nippon Sport Science) University offrirait les plats les plus garnis pour contenter ses armées de sportifs affamés.

    Plus de détails sur la page dédiée sur le site officiel de Nittai (Nippon Sport Science) University.

    University-cafeteria-nittai-4
    University-cafeteria-nittai-1