Actualité

La Corée du Nord compare Shinzo Abe à un Hitler asiatique

La Corée du Nord a qualifié mardi le Premier ministre japonais Shinzo Abe de "Hitler asiatique" en l'accusant d'expansionnisme militaire à ses dépens. La violente diatribe publiée par l'agence officielle KCNA, principal canal de la propagande nord-coréenne, fait écho aux commentaires acerbes de l'organe de presse du parti unique, le Rodong Sinmun, qui a récemment évoqué les visées de M. Abe comme celles d'un "militariste maniaque".

Shinzo Abe, connu pour ses positions nationalistes, a déclaré récemment que la Constitution pacifiste héritée de la dernière guerre et imposée par l'occupant américain, serait révisée d'ici à 2020, année des Jeux olympiques à Tokyo. "Les groupes d'extrême droite conduits par Abe (...) s'efforcent de détourner l'attention des critiques internationales à l'encontre du Japon", affirme KCNA dans un édito. "Il n'y a aucune différence entre le fasciste maniaque Hitler, qui a prétexté la lutte contre les communistes pour mener une autre guerre, et l'irresponsable Abe qui utilise la confrontation avec la Corée du Nord pour justifier les nouvelles ambitions militaristes du Japon", a ajouté l'agence.

La Corée du Nord reproche régulièrement au Japon de ne s'être jamais vraiment amendé pour l'occupation de la péninsule coréenne entre 1910 et 1945. M. Abe avait provoqué l'ire de la Chine et des deux Corée le 26 décembre dernier en effectuant une visite au sanctuaire Yasukuni à Tokyo, où sont honorés 2,5 millions de morts tombés pour le Japon, mais surtout 14 criminels de guerre condamnés après 1945. Pour de nombreux pays de la région, le Yasukuni symbolise avant tout le passé fasciste et impérialiste nippon.

 

Actualité
Sélection de la rédaction