Sorcery Saga: The Curse of the Great Curry God

samedi 1 février 2014 / SoKeA Dam
char_109267
char_109268
C’est une belle journée. Pupuru, courageuse élève à l’académie de magie, est en passe de recevoir son diplôme. Malheureusement, elle est emberlificotée par une étrange créature du nom de Kuu dans une série de malentendus, et se retrouve suspendue. Ce qui l’empêche d'assister à la cérémonie de fin d’année.Elle décide alors d’aller passer le temps dans le petit restaurant de curry local dont elle est fan. Malheureusement, un concurrent, issu d’une grande franchise, dirigée par un homme d'affaire malfaisant, ouvre à côté.

Pour sauver son restaurant de curry préféré, la petite Pupuru va partir, en compagnie de Kuu, dans une longue quête à la recherche des ingrédients ultimes pour recréer une légendaire et magique recette de Curry.
En chemin, notre héroïne croisera des ennemis aussi intéressés par la recette mais elle sera soutenue par un casting de personnages tous plus excentriques les uns les autres, tel la jeune et énigmatique Puni, qui possède la capacité de lire les auras de curry des personnes choisies par le Grand Dieu du Curry.
13

Le scénario original mais loufoque et absurde, ancré dans la culture japonaise et l’obsession du curry, est trompeur, ne vous laissez pas avoir. Sous ses airs mignons et colorés Sorcery Saga: The Curse of the Great Curry God (Sei Madou Monogatari - La malédiction du grand dieu du curry) est un véritable RPG japonais tout ce qu'il y a de plus exigent.

Les donjons-RPG japonais sont notoirement difficiles et punitifs.

Développé par Compile Heart et distribué aux USA par Aksys, Sorcery Saga: The Curse of the Great Curry God que nous réduirons à « Sorcery Saga » est un Donjon-RPG, un jeu de rôle dans lequel, vous passez la plupart de votre temps dans des combats, tour par tour, contre des monstres plus ou moins dangereux rencontrés au hasard, dans le dédale des pièces du labyrinthe d'un donjon généré aléatoirement. Et dans ces donjons, une mauvaise gestion de ses équipes a pour conséquence la perte de tous vos points, vos statistiques et tous les objets collectés jusque-là, lorsque nous sommes vaincus.
Sorcery Saga ne casse pas les fondamentaux du genre. Vous commencez votre quête en ville, vous entrez dans des donjons, vous essayer de vous en sortir, augmentez le niveau de compétence de votre personnage, récupérez des objets, combattez un boss, revenez en ville pour poursuivre le déroulement de l’histoire, achetez des objets, et ainsi de suite.

Habitué de ce genre de jeu, j'avoue ne pas en être, pour autant, un très grand fan. De la nature des donjons, par essence aléatoire et donc arbitraire rend rapidement la progression fastidieuse et répétitive, voire frustrante et ne parviennent pas à maintenir mon intérêt pour le nombre d'heures exigées. C'est rébarbatif et surtout exténuant. Je n’ai plus vingt ans et plus le temps de m’investir autant dans un jeu.

Sorcery Saga est un poil plus accessible. Même si la vitesse de progression dépend de son niveau dans ce genre de jeu, Sorcery Saga essaie de trouver un certain équilibre. Il m’a fallu environ une petite vingtaine d’heures pour arriver à sa conclusion.
Il est possible de restaurer ses points de vies juste en se déplaçant. Le système de combat est simpliste mais amusant, et j'aime avoir la possibilité de garder en sécurité le matériel et mes équipements que j’ai mis du temps à faire évoluer même quand je me suis fait botter durement les fesses.
L’un des pouvoirs les plus appréciables dans le jeu et le plus bénéfique pour son personnage, est la possibilité de combiner des ingrédients pour créer des plats de curry qui permettent drastiquement, mais temporairement, d’augmenter toutes ses statistiques. Atout bienvenu lors d’un combat contre un boss ou lorsque des vagues d’ennemis surgissent de nulle part. Attention, toutefois, aux mélanges douteux et improbables !

Si Sorcery Saga est laxiste sur quelques points et ignore certaines spécificités inhérentes à la catégorie, il n’est pas pour autant un jeu facile et il reste exigent, inaccessible pour un grand nombre de personnes. Vous devrez recommencer des donjons un bon nombre de fois.
Il faut être habitué à certaines mécaniques de jeu propres à ce genre particulier et pour pimenter ce plat de curry déjà bien épicé, notez que certains moments de frustrations ne sont pas tous inhérents et intentionnels à la catégorie de jeu auquel il appartient. Prenez le cas de notre petit camarade Kuu, atout inestimable dans l’exploration des donjons, censé nous aider mais qui n'en fait parfois qu’à sa tête. Il se promène seul, vous obligeant à le suivre pour le sauver de plus puissants ennemis au risque de se voir, soi-même, perdre de nombreux points de vie.

2
1
3
4
10
11

Humour décalé

L'humour, typiquement japonais, présent dans ce jeu, est indéniablement l'un des points fort de l'aventure.

Le distributeur Aksys a fait l’effort de trouver des expressions anglaises cohérentes et semble avoir correctement retranscrit certaines idées que véhiculent les idiomes japonais les plus compliqués. Cela dit, rien d'exceptionnel mais de grands moments de rires provoqués par les échanges burlesques des protagonistes et leurs mimiques aident à continuer dans votre quête des ingrédients. Et ils ne sont clairement pas superflus étant donné la difficulté des donjons.

8

Sorcery_Saga_Curse_of_the_Great_Curry_God_boxartSorcery Saga: The Curse of the Great Curry God est un bon jeu qui dégage un charme particulier, un vrai bon donjon-RPG japonais, avec tous les moments de frustration qui en découlent, mais avec des personnages vraiment attachants, des graphismes colorés, des défis à relever, un scénario loufoque, des dialogues savoureux, une très bonne bande-son avec des voix originales en japonais et qui permet de faire tourner sa petite PS Vita en manque de jeu, chez nous.
Si vous êtes tentés par ce genre de J-RPG mais que, généralement, vous êtes rebuté par leur exigence, et surtout si vous arrivez à vous le procurer, ce Sorcery Saga: The Curse of the Great Curry God, riche en saveur, vous enchantera jusqu'à la dernière bouchée.

Sorcery Saga: The Curse of the Great Curry God sur PS Vita est disponible en téléchargement sur le PlayStation®Store américain. N'esperez pas le voir débarquer en version française.