Technologie

La perruque intelligente, la dernière folie signée Sony

Les smartphones sont géniaux, mais ils ont besoin de vos mains, ce qui peut être un problème lorsque l'on travaille, que l'on fait du sport ou surtout que l'on conduit. L'arrivée récente des Google Glass promet une utilisation où les mains devraient être plus libres. Malheureusement, il semble difficile d'interagir avec les gens qui nous entourent si son oeil droit est constamment distrait par l'appareil de Google.

Il doit pourtant bien y avoir un moyen de combiner la pratique discrète d'un smartphone avec la fonctionnalité de lunettes intelligentes mains-libres. C'est après avoir réfléchi à cette question que Sony a déposé un brevet auprès de l'Office des brevets des États-Unis cette année. Nom de code "Smart Wig", "perruque intelligente" ou "perruque à puce" selon la traduction que l'on fait.

Selon la demande de brevet, la smart wig serait une perruque couvrant tout ou partie du cuir chevelu avec un dispositif intégré qui peut se connecter avec les smartphones ou autres machines . Les limites de ce dernier n'a de limites que notre imagination.

Plusieurs utilisations possibles sont décrits dans la demande de brevet, mais beaucoup semblent impliquer l'utilisation de vibrateurs pour alerter l'utilisateur de quelque chose. Par exemple, lorsque vous mettrez votre téléphone en mode vibreur, la vibration pourra être ressentie dans la tête plutôt que votre poche. Parce que le cuir chevelu humain est très sensible, seule une très légère vibration sera nécessaire. Flippant non ?

En outre, par l'ajout d'un récepteur GPS les vibrations pourraient être utilisées comme un système de navigation et vous indiquer d'aller à droite ou à gauche en chatouillant simplement votre tête. On peut imaginer que des capteurs ou des caméras puissent aussi être ajoutés à l'appareil vous permettant d'avoir des yeux dans le dos.

L'inventeur de ce concept, le japonais Hiroaki Tobita voit encore plus loin et spécule que les capteurs posés sur la tête pourraient être utilisés pour contrôler d'autres appareils en utilisant seulement des gestes ou même par les légères modifications musculaires d'expressions faciales. Vous pourrez  par exemple allumer votre micro-ondes juste en touchant votre nez avec votre langue ou en remuant les oreilles !

En dehors de toutes les applications énumérées dans la demande de brevet , un avantage supplémentaire de la Smart Wig, est qu'elle se trouve sur la tête, et qu'en général, la tête reste la partie du corps humain que l'on protège le plus. Oubliez donc les smartphones qui se brisent en tombant de votre poche ou qui se rayent au contact des clés dans votre sac.

S'il y avait un problème avec cette perruque intelligente, il serait probablement dû au fait qu'il s'agit d'une... perruque. Pour sûr un bon nombre de personnes utilisent des perruques dans le monde entier, mais sont -ils suffisants pour faire d'une perruque l'hôte à un tel dispositif ? Une casquette ou un chapeau intelligent pourrait probablement faire les mêmes choses tout aussi bien.

Certes un chapeau serait plus visible qu'une perruque, et M.Tobita énumère les personnes chauves, cosplayers, des acteurs et autres modèles comme les acheteurs potentiels de son invention. Il admet même que l'idée d'un chapeau à puce n'est pas totalement exclue.

D'autre part, pour les porteurs réguliers de perruque, la smart wig pourrait être une aubaine à bien des égards. Les capteurs pourraient être utilisés pour avertir l'utilisateur si leur postiche est tordu ou mal positionné. Également M. Tobita suggère que les muscles artificiels pourraient être utilisés comme des cheveux permettant un mouvement naturel de ces derniers comme la station debout lorsque le porteur est effrayé ou excité .

Si ce brevet devait se concrétiser la perruque intelligente de Sony pourrait certainement avoir des utilisations intéressantes. Cependant, avons-nous vraiment envie d'avoir un récepteur GPS et Wi -Fi pressé à quelques centimètres de son cerveau ? Non merci.

Sony Smart Wig

Technologie
Sélection de la rédaction