Ceci n'est pas un restaurant japonais

mardi 12 novembre 2013 / Amandine Coyard

Si vous êtes adeptes des sushi, vous devez sans doute être déjà au courant mais la plupart des restaurants japonais en France sont tenus par des chinois. Ah ? Vous ne le saviez pas ?

On pourrait nous accuser d'être de mauvaises langues, et ça n'est pas parce que la direction est chinoise que la nourriture est mauvaise mais aujourd'hui c'est un article en provenance directe du Japon que nous relayons : les 8 signes qui vous prouvent que ce sushi n'a peut-être pas le même goût que là-bas. Et là où le bât blesse, c'est que les exemples sont tirés de restaurants de France : parmi les 800 restaurants japonais des 20 arrondissements de Paris, presque tous sont chinois.

1. On vous propose des sushi et des brochettes dans le même menu.

Au Japon, vous mangez des brochettes dans un restaurant de yakitori et des sushi dans un restaurant de sushi. Point. Aux yeux d'un japonais, ces deux cuisines ne s’accommodent absolument pas de la même manière que vous n'irez pas manger dans un restaurant qui vous sert un foie gras poêlé sur son lit de pommes frites.
Il existe néanmoins des restaurants où l'on vous servira ces deux plats dans le même menu, mais pas en même temps. C'est dans ce cas, acceptable.

Menu d'un restaurant que nous ne citerons pas, et pas sûre que vous demandiez

Menu d'un restaurant que nous ne citerons pas, et pas sûre que vous demandiez

2. Les menus sont triés par numéros.

L'explication est un peu borderline pour ce point puisque Madame Riri nous dit que c'est tout simplement un moyen de ne pas s'emmêler les pinceaux lorsque l'on n'est pas natifs de la langue du pays. C'est une pratique jamais ou peu vue dans des restaurants tenus par des japonais.

3. Le nom du restaurant est celui d'une préfecture japonaise.

Pour plus de facilité, les tenants chinois choisiraient le premier nom venu et souvent ça tomberait sur des préfectures : Kyoto, Kanagawa, Hokkaido ou encore plus simple : konnichiwa ou sakura. En d'autres termes, une simplicité extrême en termes de choix de nom de restaurant peut-être un signe.

4. La salade de chou mariné.

Dans ce genre de restaurant la fameuse salade de chou est systématiquement proposée avec les menus et la soupe miso. En l’occurrence le goût précis de cette marinade est étrange aux yeux des japonais et ne leur évoque en rien leur propre gastronomie.

5. En parlant de soupe miso, et bien il n'y a pas de dashi dedans.

Le dashi est un élément de base dans la cuisine japonaise que l'on retrouve dans beaucoup de plats différents et également dans la soupe miso à laquelle il donne une saveur toute particulière. Méfiez-vous aussi de la cuillère souvent jointe à la soupe.

Fuyez, pauvres fous !@Bénédicte LARRE

Fuyez, pauvres fous !@Bénédicte LARRE

6. Un bol de riz avec les sushi.

Il y a déjà des féculents dans les sushi (hors sashimi) et aux yeux des japonais, il n'y a absolument aucune raison de manger encore un bol de riz à côté. Dans la tête des chinois, les sushi sont traités en tant que plat et nécessitent donc un accompagnement.

7. Il y a toujours de la sauce soja et yakitori à portée de mains.

Et ça n'est pas une critique en soi envers les tenants chinois mais en plus envers nous consommateurs qui l'utilisons à des fins pas vraiment catholiques : noyer le riz blanc dans la sauce. A savoir que le riz blanc est destiné à rester blanc (ne retirez pas cette phrase du contexte, s'il vous plaît).

8. Le riz blanc n'a pas le goût qu'il devrait avoir.

Point remarquable seulement par des palais japonais ou avertis. Quoiqu'une fois, on m'a servi du riz basmati et là c'est quelque peu une évidence.

 

Un seul de ces points n'est sincèrement pas un jugement définitif sur l'origine ou la qualité de la nourriture que l'on va vous proposer, mais plusieurs combinés sauront vous mettre la puce à l'oreille.
Mais enfin, ne nous plaignons pas, on ne nous sert pas encore des sushi avec du riz encore chaud comme aux Etats-Unis...

Partagez

  1. hahaha c'est vrai que les sushi au Japon n'ont clairement pas le meme gout qu'ici :013

    Mais je ne suis jamais tombée sur un "mauvais" sushi en France (meme si on sent bien la difference... )

  2. Félicitation pour cet article.

    Effectivement tous ces restaurants très peu authentiques ne font que surfer sur la vague grandissante de popularité d'une partie la gastronomie Japonaise,et sur le fait que la majorité des Français ne savent pas faire la différence entre Japonais et Chinois. Pour la plupart, les cuisiniers sont très peu (voir pas du tout)formé ,et certains n'ont pour seule formation que ce qu'ils ont lu dans des livres de cuisine!

    Si la culture Japonaise vous tient à cœur, faites passer le mot autour de vous!

  3. Je me trompe ou la photo a été prise dans la ville de Montrouge?
    Une adresse pour manger des sushis japonais à Paris (qui restent "abordables") serait la bienvenue pour compléter cet article fort intéressant!

Les commentaires sont fermés.

Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.