Revue de Web

Les Japonais trouvent le sexe inutile et futile

Alors que dans nos sociétés le sexe est partout, tout le temps, au Japon, les jeunes ne font plus l'amour. Du moins, ils ont tendance à éviter toute forme d'intimité et rejettent l'engagement et le mariage au premier chef. Un phénomène, qui pourrait bientôt toucher tous les pays développés, est l'objet d'une enquête réalisée auprès de jeunes Japonais par Abigail Haworth, journaliste au Guardian.

"Sekkusu shinai shokogun", le "syndrome du célibat", comme disent les médias japonais. Des millions de Japonais ne seraient plus intéressés par une quelconque relation, qu'elle soit de longue durée, d'un soir, ou purement sexuelle. Les Japonais ont appris à vivre sans sexe, ou plutôt, ne veulent plus s'en embarrasser. A partir des témoignages recueillis par Abigail Haworth, quelques facteurs permettent d'éclairer cette tendance.

Après 20 ans de stagnation économique, le pays serait aujourd'hui en pleine transition sociale. Par ailleurs, traumatisés par les événements de ces dernières années, les Japonais trouveraient les relations futiles. Fukushima, tremblements de terre, tsunami... "Ils ne voient plus l'intérêt de l'amour. Ils ne croient pas que cela puisse mener où que ce soit", indique Ai Aoyama, la conseillère en relations interrogée par le Guardian.

Lire la suite sur le Huffington Post.

Sex counsellor Ai Aoyama with a client and her dogJapanese man and woman lean away from each other

Revue de Web
Sélection de la rédaction