• Atsuta Horaiken, de l'unagi depuis 140 ans à Nagoya

    lundi 30 septembre 2013 / Vincent Ricci

    Pour déjeuner aujourd'hui, prenons la direction de Nagoya et celle de l'un de ses plus fameux restaurants, l'Atsuta Horaiken. Depuis 1873, l'établissement sert des hitsumabushi, une variété d'unagi-don (anguille grillée sur du riz) préparée avec une sauce plus ou moins secrète. L'unagi ayant des vertus rafraichissantes aux dires de ses inconditionnels, il faut s'attendre à faire des longues minutes, voire heures, l'été pour espérer avoir une table dans l'un des deux établissements de la ville. Pour cette article, nous décidons d'essayer le honten (本店), comprenez le principal. Attention, ici personne ne parle autre chose que le japonais, pas même les menus. Aussi les touristes étrangers sont peu nombreux, ce qui hausse encore un peu plus notre intérêt.

    Si vous passez par Nagoya, il est quasiment criminel de ne pas vous y arrêter pour vous restaurer ! Infos et horaires sur le site officiel.

    Atsuta Horaiken honten

    C'est sous une pluie battante que nous tombons sur le restaurant situé à quelques encablures de l'Atsuta-jingū, l'un des sanctuaires les plus sacrés du Japon. Immédiatement, nous sommes charmés par l'endroit qui respire le Japon comme on l'aime.

    Atsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken honten

    A l'entrée (genkan), il convient de retirer ses chaussures et de les placer dans les casiers prévus à cet effet. On peut être étonnés d'une telle tradition lorsqu'on pense aux odeurs qui peuvent surgir lorsqu'on est pieds nus, mais rapidement on s'aperçoit d'une part, qu'on ne peut pas faire autrement dans ce type d'endroit, et d'autre part, qu'il n'y a, sauf cas exceptionnel, pas d'odeurs.

    Atsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken honten

    Après avoir donné son nom à l'accueil, nous sommes invités à attendre dans un petit salon où l'on peut regarder la télévision.

    Atsuta Horaiken honten Atsuta Horaiken honten

    Atsuta Horaiken honten

    On peut choisir la pièce dans laquelle on va manger. Soit on opte pour la pièce avec les tatamis où l'on doit s'assoir par terre, soit on préfère une salle plus classique avec tables et chaises.

    Atsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken honten

    Après avoir commandé le menu オススメ (recommandé) à ¥2,730, soit environ 20 euros, on nous ramène un plateau qui nous fait déjà saliver.

    Atsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken honten

    A peine la première bouchée engloutie, on est aux anges. Le poisson est extrêmement goutu et fondant. Bien entendu c'est très gras, mais qu'est-ce que c'est bon !

    Atsuta Horaiken honten

    En le regardant, l'unagi-don peut donner l'impression d'être de petite taille, mais je peux vous assurer qu'il est très copieux.

    Atsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken honten

    Une petite tranche de melon, lui aussi délicieux, pour terminer ce repas.

    Atsuta Horaiken honten

    La cour intérieure du restaurant est typique.

    Atsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken honten

    Atsuta Horaiken honten Atsuta Horaiken honten

    Atsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken honten

    Ce restaurant est vraiment l'un des coups de coeur de DozoDomo. Si vous ne devez manger de l'unagi qu'une seule fois dans votre vie, ou si simplement vous voulez goûter, c'est ici que vous devriez venir. A bon entendeur !

    Atsuta Horaiken honten

    Atsuta Horaiken honten Atsuta Horaiken honten

    Atsuta Horaiken hontenAtsuta Horaiken honten