• Le projet fou de reconstruction du château d'Edo

    lundi 23 septembre 2013 / Vincent Ricci

    Les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 à peine attribués que les projets les plus audacieux resurgissent déjà. Parmi ceux-là, il est une arlésienne qui fait parler d'elle régulièrement, c'est la reconstruction du château d'Edo (ancien nom de Tokyo). Du château détruit par les flammes en 1873, il ne reste que le daiza (base) et quelques remparts. Aujourd'hui, le site abrite le Palais Impérial ainsi que des jardins accessibles au public. D'où l'idée de certains de reconstruire à l'identique ce bâtiment qui faisait jadis la fierté des habitants de la région. Après la seconde guerre Mondiale, de nombreux projets ont été entrepris dans ce sens. Le château de Nagoya ou d'Osaka comptent parmi les plus réussis. Cependant, tout ces projets ont un coût. Et dans le cas de Tokyo, la facture s'élèverait à plus de 50 milliards de yens soit environ 375 millions d'euros. A titre d'exemple, c'est à peu près le budget dépensé pour rénover la gare de Tokyo distante d'à peine un kilomètre. Les partisans du projet avancent que la capitale japonaise a besoin d'un symbole fort pour retrouver son identité et accroître son statut de ville touristique internationale et prennent comme référence les chiffres de la fréquentation du château de Nagoya qui avec 1,5 million de visiteurs chaque année est l'attraction phare de la ville. De leur côté, les détracteurs pointent du doigt le coût pharaonique que représenterait une reconstruction et mettent en doute l'intérêt réel d'une telle entreprise, notamment depuis la construction de la Sky Tree. Une première inquiétude que les défenseurs du projet balayent d'un revers de main, assurant que le financement serait entièrement privé et ne coûterait rien aux contribuables japonais.

    Et vous, qu'en pensez-vous ?

    daiza2

    Voila ce qu'il reste du château d'Edo aujourd'hui.

    edo-castle01 tensyukaku2 edocathle01s  edo3 saved_quote_image_32267651ad16e1399f5aa63d2cbc792fade713

     

    Partagez

    1. Hum... si ils font payer l'entrée est que c'est ouvert toute l'année, ils devraient récupérer l'argent dépensé assez rapidement je pense; surtout que c'est quand même la reconstruction d'une des batisses les plus importantes de l'histoire du Japon, donc ça devrait quand même attirer les japonais et les touristes étrangers.

    Les commentaires sont fermés.

    Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.