• Le choix audacieux de Nintendo va peut-être payer

    jeudi 29 août 2013 / SoKeA Dam

    Outre un nom plus ou moins percutant, logique mais qui peut prêter à confusion pour le profane, dans la lignée des dénominations des consoles Nintendo actuelles, dont je ne saurais donné un avis tranché, le premier point important à prendre en compte avec la 2DS, est la suppression des fonctions 3D sans lunettes mises en avant pour évoquer la console à ses débuts.
    Le message est différent aujourd'hui : "Jouez à tous les jeux 3DS/DS... en 2D". Nintendo fait donc marche arrière ?

    Nintendo connait son public. Les possibilités 3D stéréoscopiques qui préoccupaient les parents sont abandonnées sur cette version. Combien de fois ai-je entendu des parents inquiets qui ne souhaitaient pas que leurs enfants jouent à la 3DS à cause justement de ce qui la démarque de la concurrence, avancer l'argument que les images en relief pouvaient causer une fatigue oculaire et que cette gène pouvait être très dangereuse à long terme.
    Fixer un carré lumineux durant des heures n'est pas conseillé peu importe sa nature et il est tout à fait possible de désactiver la fonction manuellement avec la molette ou dans les réglages de la machine. Pertinentes, fondées ou non, ces craintes justifient le choix de certains de ne pas accéder aux caprices de leurs enfants.

    Les impacts de la suppression des fonctionnalités 3D de la console sont multiples.

    Pour Nintendo elle permet aussi de réduire les coûts.
    Nintendo avait lancé la 3DS en 2011 au tarif de 249,99€. A cause de six premiers mois de ventes catastrophiques, le prix a rapidement chuté à 169,99€. Même si cela signifiait une réduction drastique des marges pour Nintendo, elle a permis de faire décoller rapidement les ventes. La 3DS est redevenue rentable aujourd’hui.
    Si les jeux manquait cruellement aussi à son lancement (tout comme la Wii U aujourd'hui), le prix semble tout de même la première barrière et elle détourne de nombreux acheteurs potentiels.
    La 2DS sera vendu 129,99 Euros/Dollars, soit environ 40 Euros/Dollars de moins qu’une 3DS normale. Si la baisse de prix n’est pas forcement spectaculaire, ce dernier s’approche d’un seuil critique compatible avec celui des achats impulsifs. Imaginez si elle avait été annoncée à 99 €.

    Pour le consommateur, 129,99 € peut être un tarif tentant en cette fin d’année avec l’arrivée en rayon de toutes ces nouvelles consoles beaucoup plus chères.

    Autres point important puisqu’il s’agit d’un jouet avant tout, certains sont réticents à offrir un objet fragile étant donné sa valeur.
    Refermées, DS et 3DS avaient l'avantage de protéger les écrans mais venait le problème des clapets. Combien parmi les possesseurs de DS ou de 3DS ont vu leurs charnières se casser, même chez les joueurs adultes.
    La 2DS règle ce problème en laissant les écrans sans protection. Mais sa structure mono-bloc la rend plus solide et la fait ressembler à un vrai jouet avec ses différentes coques bicolores. Et l’on touche là le public principalement visé par cette version d'entrée de gamme.

    Dernier coup de maître de Nintendo et non des moindres, la nouvelle console sera disponible en même temps que Pokémon X et Y !

    Si les ventes de 3DS ont pris un certain élan cette année avec la sortie de jeux qui se vendent comme des petits pains, Animal Crossing en tête, elle est encore loin d'arriver au niveau qu’avait connu la DS à la même époque.
    La machine de Nintendo est freinée dans sa progression par les smartphones et les tablettes.
    Et pour tenter de rattraper son retard, Nintendo semble se positionner sur la question du prix.

    C’est certain, étant donné la myriade de critiques ridicules sur les choix de Nintendo à l’annonce de sa petite dernière, la 2DS n’est pas faite pour tout le monde mais elle peut donner une forte impulsion et agrandira le parc installé de consoles portables Nintendo en touchant le public pour lequel elle est destinée. Les autres achèteront une DS ou une 3DS.

    Partagez

    Les commentaires sont fermés.

    Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.