• Les japoniaiseries de Kumamoto

    jeudi 22 août 2013 / Vincent Ricci

    La semaine spéciale Kumamoto est à présent derrière nous, mais on ne pouvait pas quitter la ville sans profiter de ses japonaiseries. Florilège.

    Kumamoto

    Du LOL in translation en veux-tu en voila !

    Kumamoto

    Vous qui habitez une grande ville, vous avez forcément déjà eu à faire à ces jeunes en tee-shirt jaune, rouge, ou bleu. Mais si, ces jeunes qui travaillent pour des ONG et qui tentent de vous alpaguer au détour d'une rue pour faire de vous un donateur régulier de Médecins sans frontières, d'Handicap International ou de l'UNICEF. A Kumamoto le samedi, il y a des coins à éviter si vous ne voulez pas vous sentir obligés de donner à une cause qui ne vous touche pas. En l'occurrence ici on parle de la Croix Rouge japonaise, mais plus que l'entité de l'organisation c'est davantage sa technique de sollicitation qui peut surprendre. Alignés en rang d'oignon et dos à dos, une quarantaine de personnes (volontaires) interpellent tous les passants en chœur pour les faire sortir leur porte-monnaie. Lorsque l'un d'entre eux daigne donner une pièce ou un billet, les 20 volontaires situés de son côté le remercie d'une seule et même voix et font une longue révérence. Bonne ou mauvaise technique ? Une chose est sûre, c'est le plus souvent gênés que les donateurs repartent sous les hourras de la foule.

    KumamotoKumamotoKumamoto

    Attention, cette scène est hautement improbable. Nous sommes un dimanche matin sur les environs de 8h00 à Kumamoto sur l'artère la plus commerçante et la plus passante de la ville. Le magasin de chaussures ABC-Mart est fermé depuis la veille 21h et ne doit rouvrir qu'aujourd'hui à 10h. Les photos que vous voyez ont été prises depuis le trottoir en pleine rue. Rien ne vous surprend ? Regardez bien. Les vitrines du magasin se trouvent dix mètres derrière les premiers stands de chaussures. Les modèles exposés au premier plan ont donc passé la nuit dehors avec pour seul surveillance un simple cordon de sécurité. Est-il nécessaire de préciser que si les responsables du magasin prennent cette liberté c'est sans doute parce que la notion de "vol" leur est totalement étrangère ?

    KumamotoKumamoto

    A bientôt à Kumamoto !