46 préfectures

Éternelle Kamakura

Kamakura n'est distante que d'une soixantaine de kilomètres de Tokyo, mais cela n'empêche qu'elle a aussi eu le privilège d'être le capitale du Japon entre 1192 et 1333. De cette époque, il reste évidemment de nombreux trésors, temples et sanctuaires. Kamakura est une promenade idéale pour les Tokyoïtes en mal de nature le weekend. Si la ville moderne de Kamakura à proprement parler n'a pas d'intérêt, c'est sa partie historique, perdue dans les forêts qui mérite le détour. Malheureusement, la ville a beaucoup souffert du Grand tremblement de terre du Kantō de 1923, et nombreux sont les édifices qui sont désormais de simples mais fidèles répliques. Nous vous proposons dans un premier billet de découvrir les quelques sites qui séparent la gare de Kita-Kamakura du Tsurugaoka Hachiman-gū, le sanctuaire shinto le plus important de la ville. Une promenade que l'on fera à pied en quelques petites heures. Et en cette partie de l'année, avec les premiers bourgeons de pruniers, c'est juste magnifique !

Kamakura

A peine sorti de la minuscule gare de Kita-Kamakura, on entre dans le vif du sujet. Ce sont près d'une dizaine de temples et sanctuaires qui s'entassent dans les parages.

KamakuraKamakuraKamakuraKamakura

Le Kenchō-ji est classé numéro un de la liste des Cinq grands temples zen de Kamakura.

KamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakura

Le Tsurugaoka Hachiman-gū, symbole de Kamakura.

KamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakuraKamakura

Dans notre prochaine balade, nous partirons à la découverte du grand Bouddha !

46 préfectures
Sélection de la rédaction