Le Thon Libre

Un enfant de 11 ans se jette sous un train pour sauver son école

C'est une terrible nouvelle qui fait la une de l'actualité japonaise en ce 15 février et qui a ému le Thon Libre au point d'ouvrir un nouveau débat.

Le dernier en date concernait cette Française qui avait quitté le Japon en pleine crise nucléaire et qui s'était faite licenciée à son retour. Vous avez été nombreux à débattre, pas toujours très intelligemment d'ailleurs, mais certains sujets nous touchent tellement que nos mots dépassent parfois notre pensée. Aujourd'hui, c'est encore d'honneur dont il sera question avec ce qui n'aurait pu rester qu'une simple brève de fait divers mais qui prend une toute autre tournure à la lecture complète des évènements.

Le Japon a une triste tradition de personnes suicidaires dans les gares, on le sait. Si ces situations de salaryman désespérés arrivent quotidiennement, le jeune âge de la victime du jour et surtout la raison qu'elle a donnée pour expliquer son geste bousculent toutes les habitudes. C'est dans la station de Daito à proximité d'Osaka qu'un jeune garçon de 11 ans s'est jeté sur la voie ferrée à l'approche du train, lequel n'a rien pu faire pour l'éviter. Rendez vous compte, onze ans ! Malheureusement, le suicide d'enfants n'est pas un fait isolé au Japon, et tous les pays développés connaissent ce phénomène dont il est souvent difficile d'éviter l'issue fatale.

Des témoins confirment que l'enfant a sauté de lui-même au moment où le train arrivait.

"S'il vous plaît arrêter le projet d'abolition et de fusion des écoles en échange de la mort d'une personne innocente", écrit-il dans sa lettre de suicide trouvée près de son sac resté sur le quai. Depuis quelques semaines, l'écolier était en effet très triste que son école doive fermer dans les prochaines semaines, suite à un plan global de réorganisation des écoles dû à la faible natalité dans le pays.

On ne peut qu'être sous le choc après avoir lu ces informations. Comment un enfant de cet âge peut-il bien être aussi concerné par un problème administratif et politique de la sorte ? Comment l'annonce de la fermeture de son école peut-il le pousser à commettre ce sacrifice ultime à seulement 11 ans ? Quelles autres raisons ont pu motiver son choix de se donner la mort ?

Avant de sauter, l'enfant a pris le soin d'envoyer un dernier message sur le téléphone de sa mère : "Merci pour tout. Je vous aime tous, très très fort."

Des enfants qui se suicident c'est toujours très triste, mais cette histoire dépasse tout ce que j'ai pu lire en la matière.

Le Thon Libre préfère repartir nager dans ses eaux troubles...

Le Thon Libre
Sélection de la rédaction