Restaurant

Teppanyaki, la viande qu'on aimerait manger tous les jours

Vous avez faim ?

Ça tombe bien.

Aujourd'hui, nous vous emmenons manger ce qu'il se fait de mieux en matière de viande au Japon. Enfin presque.
La semaine prochaine, c'est une semaine spéciale Kobe sur dozodomo, et qui dit Kobe, dit boeuf de Kobe. Rassurez-vous, on vous montrera à quoi ça ressemble.

En attendant ce grand jour arriver, préparons-nous avec de la viande de moindre qualité, mais qui ferait tout de même baver 99% des bouchers français.
Pour la déguster, rien de mieux qu'un restaurant Teppanyaki. Le mot vient de plusieurs mots japonais signifiant "grillé sur une plaque en fer". Selon les endroits et la qualité de la viande ou des poissons, les prix peuvent vite grimper. Les deux restaurants que nous testons dans cet article sont situés dans la Tokyo Midtown de Roppongi et à Ginza. Autant dire qu'on ne se moque pas de vous.

Les premiers menus sont autour de 3,000 yens (25 euros) et les plus chers jusqu'à 30,000 (240-270 euros). Mais à ce prix-là, apprêtez-vous à vivre une expérience gustative hors du commun.

Teppanyaki

Commençons notre expédition gastronomique à Roppongi avec ce restaurant qui paraît assez chic. La clientèle cependant est essentiellement composée d'hommes d'affaires venus déjeuner. Aucun touriste à l'horizon, ça augure du meilleur.

Teppanyaki

Dès qu'on voit la pièce de viande arriver, on comprend qu'on va prendre beaucoup de plaisir (sauf si on est végétarien, auquel cas, on a rien à faire ici).

Teppanyaki

La présentation des plats est minimaliste mais raffinée. Après qu'une serveuse/hôtesse vous ait mis un tablier pour vous protéger des possibles éclaboussures, le spectacle peut commencer.

TeppanyakiTeppanyakiTeppanyakiTeppanyaki

Le riz est cuit à la vapeur simplement ou légèrement grillé sur la plaque, au choix. Dans ce second cas de figure, il sera "assaisonné" avec la graisse de la viande ainsi que les petits morceaux de gras restants.

TeppanyakiTeppanyaki

Inutile de préciser que c'est délicieux. Un petit appétit se contenterait amplement de cette assiette de riz, tant elle est consistante.

TeppanyakiTeppanyaki

La viande, une fois cuite, est découpée en petites bouchées, car ici il n'y a ni couteau ni fourchette. La tendresse de cette dernière est inimaginable. Ça fond littéralement dans la bouche.

Teppanyaki

Conclusion : Tellement bon qu'on en essaye un autre tout de suite !

TeppanyakiTeppanyaki

Ce restaurant dispose de petites pièces privatives, idéales pour les soirées entre amis.

TeppanyakiTeppanyakiTeppanyakiTeppanyakiTeppanyakiTeppanyaki

Changement de décor, nous voici à présent dans le quartier de Ginza, réputé pour ses grands magasins et ses boutiques de luxe. La vue depuis le restaurant est typique de ceux situés dans les étages des immeubles à Tokyo. C'est tellement agréable de pouvoir manger en regardant le ciel.

Teppanyaki

Pour ce déjeuner, nous optons pour une pièce de viande ainsi que pour des noix de Saint-Jacques.

Teppanyaki

Teppanyaki

Le hic avec les restaurants de Teppanyaki, c'est que vous ne pouvez pas espérer avoir des frites avec votre viande. Non, ici, ce sont des pousses de bambous et des haricots vers qui font guide d'accompagnement. Et bien, aussi surprenant que cela puisse paraître, le mélange de ces saveurs est tout à fait adapté et on est content de pouvoir dire qu'on a mangé 5 légumes vers au cours d'un même repas au moins un fois dans sa vie.

Teppanyaki

Si nous avons été enthousiasmés par ces deux premiers restaurants, attendez de lire notre réaction après notre première bouchée de bœuf de Kobe la semaine prochaine !

D'ici là, bon appétit bien sûr !

Restaurant
Sélection de la rédaction