Le parfum que vous ne voulez pas sentir

mardi 20 novembre 2012 / Vincent Ricci

Attention, il ne vous reste plus que quelques semaines pour effectuer vos cadeaux de Noël.

Comme chaque année, nous allons tous s'y prendre à la dernière minute, et au final, on ne saura même pas quoi acheter. Alors, il y a fort à parier qu'on se rabattra sur les sempiternelles parfumeries pour ne pas risquer d'offrir un cadeau qui déçoit.

Au Japon, le marché des parfums est plutôt confidentiel. Pour autant, lorsque les Japonais décident de s'y investir, ce n'est pas franchement pour le meilleur. En attestent ces nouveautés qui risquent de vous laisser sur le c...

 

Après avoir lancé ces derniers mois des parfums à l'odeur d'urine ou d'aisselle d'écolière, la compagnie Tamatoys sort l'artillerie lourde pour les fêtes avec son parfum à l'odeur d'anus de garçon (オトコノコのアナルの匂い) !

 

L'équipe commerciale nous précise dans son communiqué que ce parfum ne sent pas la m..., mais bien la pureté de l'anus. Il a une forte odeur musquée teintée d'un retour piquant.

Pervers les Japonais ? A ce niveau là, cela dépasse l'entendement.

Peu leur importe d'être considérés comme des pervers. "Si le reste du Monde nous voit comme tel, soit. Mais au moins, nous ne sommes pas des violeurs."

Une raison valable pour justifier toutes leurs déviances ? A vous de juger.

 

Gardons cependant à l'esprit qu'il s'agit ici d'un gag, davantage que d'un produit sérieux.
Ces produits sont en vente notamment au Lammtarra d'Akihabara au prix de 1,480¥ (environ 15€).

L'explication détaillée de l'odeur sur le packaging est tout bonnement hilarante. "L'odeur des pieds suffocante d'une onee-san (fille plus âgée que soi, grande soeur) qui rentre du travail."