• Les fantômes de Sony

    samedi 17 novembre 2012 / SoKeA Dam

    Le marché intérieur Japonais est aussi touché par la crise et il est plombé à l’export par un Yen trop fort. Les entreprises d’électroniques nippones connaissent un passage à vide inquiétant. Les catastrophes naturelles en chaine au Japon et dans le sud-est asiatique ont ralenti leurs activités. L’ouverture du pays, la concurrence de plus en plus forte des produits étrangers et notamment de leurs voisins coréens sont autant de facteurs qui font mal aux produits Made in Japan.
    Le plus gros d’entre eux, Sony ne va pas très bien non plus. Selon le New York Times : « Sony a connu une perte nette record de 455 000 000 000 ¥ durant le dernier exercice fiscal japonais qui se terminait en mars 2012, soit l'équivalent de 5,7 milliards de dollars. C'est une perte historique comme jamais n'a connu Sony. "

    Entre incohérences marketing, manque d’uniformisation des gammes de produits proposées, faiblesses des innovations et mauvais choix stratégiques sur le marché mondial, Sony a perdu de sa superbe. Certains japonais sont pessimistes quant à l’avenir de la société. Certains disent que Sony est devenue un zombie et que l'entreprise ne survivra pas longtemps.

    Certes, il est clair que Sony n'est plus, tout à fait, la grosse machine innovante qui nous faisait rêver. Mais la marque japonaise possède encore une belle notoriété mondiale. Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

    Jake Adelstein et Nathalie Kyoko-Stucky dressent un sombre constat de la situation actuelle du géant de l’électronique dans un article intéressant à lire sur japansubculture.