Reito mikan, la mandarine congelée

lundi 5 novembre 2012 / Vincent Ricci

Ohayo!

Aujoud'hui, prenons le train.
Mieux, le Shinkansen.

Et que fait-on traditionnellement avant de monter dans le TGV japonais ? Et bien, on achète de quoi se restaurer durant le voyage.
En général, on opte pour des bento, ou eki-ben ("eki" (駅), la gare, et "ben" de bento) ou alors on choisit un snack ou dans notre cas aujourd'hui, quelque chose que l'on ne connaît pas.

Direction donc la première échoppe pour découvrir les spécialités locales, cette fois-ci, de Fukuoka.
Immédiatement, on remarque pas mal de choses inconnues, notamment des boites orange sur lesquelles on peut lire みかん (mikan), ce qui signifie mandarine.
Le truc, c'est qu'elles se trouvent dans une espèce de réfrigérateur ou congélateur, difficile à dire pour le moment.

reito mikan

Cette fois, c'est certain, l'affiche publicitaire fait bien état de mandarines. Bon alors, 3 pour 380 yens (3,80 euros), c'est quand même pas donné, quand on sait que le prix du kilo en France tourne autour de la même somme.

reito mikan

Les mandarines vendues ici sont garanties sans peau. C'est déjà ça de gagné !

reito mikan

Après investigation, ces mandarines congelées, appelées "reito mikan" (冷凍みかん) en japonais, semblent être très populaires. A tel point que le groupe GTP en a fait une chanson en 2006.
Regardez la vidéo du clip en-dessous, juste pour le fun, ça vaut le coup !

 

 

reito mikan

Bon, comme on est au Japon, l'emballage est évidemment très soigné. Ça a tout de même plus de gueule il faut l'avouer, que de se trimballer avec un sac plastique et ses mandarines dedans.
Pour autant, à ce moment-là, je ne sais toujours pas à quoi je vais avoir affaire.

reito mikan

Pour ce qui est de la composition du produit, c'est vite fait. C'est de la mandarine et puis c'est tout !

reito mikanreito mikanreito mikan

Les voici, les trois mandarines congelées !

reito mikan

"Enchanté ! Je suis Mukan. Je n'ai pas de peau, et je viens du Japon, et plus précisément de Kyūshū (où se trouve Fukuoka). Je dois être mangée entre 30 minutes et une heure après être sortie du congélateur."

reito mikan

Je crois qu'on a bien compris le concept de la reito mikan. Maintenant, il s'agirait de savoir quel goût ce la peut-il bien avoir...

reito mikan

Sans grande surprise, c'est froid. Sans autre grande surprise, ça a le goût de mandarine avec une sensation un peu croquante liée à la glace.

reito mikan

Alors la grande question c'est, est-ce que ces reito mikan méritent que l'on dépensent près de 4 euros pour en manger trois ? Oui et non. Oui car il faut tout essayer. Non, car une fois qu'on les a essayées, on préférera toujours se goinfrer de mandarines "non-congelées" pour beaucoup moins cher. De toute façon moi je préfère les clémentines !
Enfin, encore une preuve s'il en est réellement besoin, qu'au Japon, on trouve vraiment de tout, et surtout de n'importe quoi.

reito mikan